Marie-France

Lorho

Député de 

Vaucluse

Marie-France

Lorho

Rapport Matić : l’Union européenne contre les peuples souverains !

Le 24 juin dernier, le Parlement européen adoptait à 378 voix contre 255 le rapport Matić. Un rapport invitant « les États membres à garantir l’accès universel à l’avortement » et appelant « à ouvrir la PMA aux femmes lesbiennes et bisexuelles, aux personnes transgenres dans les couples de même sexe ou aux femmes célibataires ». Après plus d’un an de vifs débats sur le projet de loi bioéthique à l’Assemblée nationale, une telle aspiration relève d’un mépris fondamental des convictions de chaque peuple européen.

Chaque nation de l’Union européenne est en droit de défendre la famille traditionnelle et de soutenir les femmes en détresse qui souhaiteraient donner la vie à leur enfant à naître. Une telle généralisation de l’avortement, passant outre les législations des nations, risque de freiner toute tentative de création des politiques familiales dynamiques – politique qui manque notamment cruellement en France. Une telle ouverture, sans débats, des modes de procréation artificielle, qui mène tout droit vers l’ouverture pour la gestation pour autrui, est aussi grave pour l’enfant que pour la mère qui sera demain contrainte d’abandonner son enfant au profit d’un acquéreur.

Le député européen, Mme Miriam Lexmann, a fait parvenir au Président du Parlement européen M. Sassoli, une lettre visant à l’alerter sur les dangers de ce rapport. J’ai cosigné cette missive, dont la sagesse, quoique négligée par l’institution, eût mérité d’être entendue.  L’adoption, du rapport, après le rejet de la motion d’irrecevabilité qui pointait justement l’atteinte au principe de subsidiarité portée par ce texte, laisse présager le pire en matière de respect de la dignité humaine pour les années à venir. Face à cette attaque directe menée contre le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, continuons le combat !

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur vos réseaux !

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on telegram
Telegram
Share on email
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *