Libye : est-il légitime que la France s’arroge un droit de regard sur ses élections ?

Marie-France Lorho a interrogé le Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères sur l’engagement français quant à la tenue, le 10 décembre prochain, des élections présidentielle et législatives. « Il est douteux, a-t-elle fait remarquer au Ministre, que des élections organisées avec l’aide de la France en ce pays se voient couronnées d’un succès pérenne eu égard au rôle joué par notre pays en Libye par le passé ». 

Retrouvez la lettre ouverte de Marie-France Lorho.

PMA : son ouverture pourrait entraîner une remise en cause des conditions du don de gamètes !

Marie-France Lorho a interrogé le ministre de la Santé sur l’extension de la procréation médicalement assistée. « L’ouverture de la PMA pourrait entraîner une remise en cause des conditions actuelles du don de gamètes et de ses moyens d’obtention. Comme le signale le Conseil d’État : « l’effectivité des droits ainsi conférés pourrait venir achopper sur la pénurie de gamètes » », a-t-elle rappelé.

Retrouvez la lettre ouverte de Marie-France Lorho à Agnès Buzyn.

Produits phytosanitaires : des réticences pour l’ouverture d’un fonds d’indemnisation ?

Marie-France Lorho a interrogé le ministre de la Santé sur l’ouverture potentiel d’un fonds pour les victimes des produits phytosanitaires. « Alors que le Sénat a adopté le 1er février 2018 une proposition de loi portant sur la création d’un fonds pour indemniser les victimes des produits phytosanitaires, tout en leur apportant un soutien juridique et administratif, le projet est enterré le 18 juillet 2018 en commission des affaires économiques« , a-t-elle souligné. « Car comment expliquer aux Français la réduction de l’utilisation des produits phytosanitaires sans soutenir la mise en place du fonds d’indemnisation ? » a-t-elle ensuite ajouté.

Retrouvez la lettre ouverte de Marie-France Lorho à Agnès Buzyn.

Hausse du chômage : j’interpelle le ministre du travail !

Marie-France Lorho a interrogé le ministre du Travail sur la hausse des chiffres du chômage. « Le nombre de chômeurs en catégorie A a augmenté de 6 700 au deuxième trimestre ; par rapport au trimestre précédent, le nombre de demandeurs d’emploi recensés a augmenté de 0.2 % – soit 10 800 personnes de plus. Toutes catégories confondues, les demandeurs d’emplois recensés atteignent les 6,6 millions au 2ème trimestre 2018″, a-t-elle souligné avant d’alarmer le ministre sur les cas des jeunes chômeurs et des seniors dans cette situation.

Retrouvez la lettre de Marie-France Lorho à Muriel Pénicaud.

Asile immigration : quel est le rôle des ONG ?

Marie-France Lorho est intervenue sur le projet de loi asile immigration. « Certains membres d’organisations non gouvernementales usent de leur statut humanitaire pour sciemment déroger à la loi. Intégrer des factions militantes aux commissions est déraisonnable et contribue à légitimer des instances qui ne devraient pas pouvoir jouir d’une telle reconnaissance », a-t-elle souligné.

Retrouvez l’intervention de Marie-France Lorho.

Affaire Benalla : j’interroge de le préfet de Police de Paris !

Marie-France Lorho a interrogé le Préfet de police de Paris sur l’affaire Benalla. « Avez-vous eu, par votre cabinet, ou par d’autres services de la préfecture de police, des consignes transmises sur les rapports à avoir avec un individu qui avait gravement fauté dans les semaines qui précédaient. Des consignes de prudence avaient-elles été transmises ? », lui a t-elle demandé.

Retrouvez l’intervention de Marie-France Lorho.

https://youtu.be/XFehAQA58kU

Autorisation au compagnie aérienne étrangère : la France favorise-t-elle l’étranger ?

Marie-France Lorho a interrogé M. le ministre d’État, ministre de la transition écologique et solidaire, sur la potentielle autorisation accordée à une compagnie aérienne d’opérer plus de vols vers le France. « Cette autorisation apparaît comme un remerciement, une sorte de cadeau ou de rétribution de l’État français à une entreprise étrangère. Cette rétribution pose le problème central de l’indépendance politique de le France vis-à-vis de ses exportations. La France peut-elle vraiment se permettre d’orienter des choix stratégiques tels que les autorisations de vols en fonction de ses intérêts économiques et commerciaux ? », a-t-elle souligné.

Retrouvez la question écrite de Marie-France Lorho.

Affaire Benalla : j’interroge le général Bio-Farina !

En Commission des lois, Marie-France LORHO a interrogé le général Bio-Farina : « Vous êtes général de gendarmerie, un corps connu comme très hostile aux barbouzes et aux dérives de barbouze dans d’autres corps. Comment avez-vous appris la désignation de monsieur Benalla, l’avez-vous accepté sans restriction ?« , lui a t-elle demandé.

Retrouvez l’intervention de Marie-France LORHO.

https://youtu.be/FcJu-n7SaGs

Francisation des vins espagnols : ce sont nos terroirs qu’on assassine !

Emmanuelle Ménard et Marie-France Lorho ont rédigé une lettre ouverte destinée au Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation sur la problématique de la francisation des vins espagnols. « Les cas de francisation des vins concerneraient au quotidien plus de 70 000 hectolitres de vin, l’équivalent de 10 millions de bouteilles de rosé », soulignent les députés de l’Hérault et de Vaucluse.

Elles ont ensuite demandé au Ministre : « Vous aviez rencontré, en juillet 2017, votre homologue espagnol afin d’avancer sur ces questions. Une réunion plénière de ce comité devait avoir lieu avant juin 2018, à Madrid. Pouvez-vous nous indiquer, Monsieur le Ministre, si cette réunion a eu lieu et quels en sont les résultats ? Quelles dispositions comptez-vous prendre, Monsieur le Ministre, afin de lutter de manière urgente contre la dénaturation de nos vins et cette concurrence déloyale scandaleuse que subissent nos viticulteurs ? » 

Retrouvez la lettre ouverte de Marie-France Lorho et Emmanuelle Ménard à Stéphane Travers.

Définir le vin naturel c’est laisser l’authenticité de nos terroirs s’exprimer !

Reprenant la tradition française de défense des méthodes de production saines et respectueuses des vignes et de la terre, Marie-France Lorho s’engage pour la définition du vin naturel. Témoins de lieux, de terres et de climats différents, les vins sont la preuve vivante de la diversité de nos terroirs. Laissons-les s’exprimer en définissant législativement le vin naturel, encourageons et protégeons nos vignerons en leur donnant la possibilité de vivre de leur travail.

Le vin naturel est produit par des méthodes de travail particulières, par un assemblage d’arômes différents qu’il convient de reconnaître et de promouvoir au même titre que les autres vins. Le vin naturel, c’est l’ambition sur l’ensemble du processus de production de se plier à la plus noble des règles : celle de la simplicité. Simplicité à l’ouvrage et réappropriation de méthodes ancestrales, pour retrouver en bouche l’explosion de saveur que nous réservent nos territoires.

Définir le vin naturel, c’est reconnaitre sa particularité, œuvrer pour retrouver l’expression naturelle du terroir et préserver le caractère vivant du vin, où les arômes ne sont pas masqués par d’autres composants. C’est promouvoir des vins au plus près de la qualité de goût des raisins, c’est s’abstraire des règles de rendement et de rentabilité pour chercher la typicité du terroir et l’originalité des arômes. C’est se laisser la possibilité d’être surpris par des goûts atypiques ainsi que par le savoir-faire faire de nos vignerons. Enfin, définir le vin naturel c’est le rendre moins flou auprès du consommateur, c’est agir avant que la grande consommation ne s’empare de ses codes à des fins commerciales. A cette fin, Marie-France Lorho s’engage pour la définition du vin naturel.

Retrouvez la proposition de loi de Marie-France Lorho.