Sages-femmes : pour une reconnaissance du statut !

Marie-France Lorho a interpellé le ministre de la Santé et des Solidarités sur le statut des sages-femmes. ” En dépit des menus avantages tirés de ces discussions, comprenant une revalorisation de leur salaire de près de 183 euros net par mois, il est nécessaire de tout mettre en œuvre pour que ces membres du corps médical bénéficient d’un salaire juste et de la reconnaissance de leur statut “, a-t-elle souligné au ministre.

Quelles dispositions monsieur le ministre compte-t-il mettre en œuvre pour que ces professionnels de santé soient reconnus comme des membres du corps médical à part entière ? Quelles mesures financières compte-t-il déployer pour permettre aux sages-femmes de recevoir un salaire à la hauteur des lourdes responsabilités incombant à leur métier ? “, a-t-elle demandé à Olivier Véran.

Retrouvez la lettre ouverte de Marie-France Lorho.

EPSON MFP image

Bioéthique : je m’oppose à une loi inique !

En Séance, Marie-France Lorho est intervenue sur le projet de loi bioéthique pour dénoncer l’absence d’éthique d’un texte passé dans l’urgence par le gouvernement.
L’absence d’éthique est la caractéristique présidant à l’ensemble de votre projet de loi : du dépistage préimplantatoire aux expérimentations infondées sur l’enfant à naître, un tel texte ne saurait se revendiquer éthique ! La manière même dont le gouvernement s’acharne à faire passer cette loi dans l’urgence, à la fin d’une session parlementaire affectée par la crise sanitaire, est manifeste du malaise qu’il suscite au sein même des rangs de sa majorité“, a souligné le député de Vaucluse.

Retrouvez l’intervention de Marie-France Lorho dans l’hémicycle.

Rapatriement des djihadistes français : les États du Proche-Orient sont-ils encore souverains ?

Marie-France Lorho a interrogé le ministre de l’Europe et des affaires étrangères sur le rapatriement des djihadistes français sur le territoire national.

Dans un récent entretien, M. le garde des sceaux répétait sa déclaration de 2019, réitérant son souhait de voir rapatrier les djihadistes français prisonniers au Proche-Orient afin qu’ils soient jugés en France. Le ministre de la justice a ainsi indiqué : « Je serai un militant infatigable pour défendre des Français […] qui encourent la peine de mort ».

Le député de Vaucluse a indiqué au ministre de l’Europe et des affaires étrangères que, ” quelle que soit la position française sur la peine de mort, il [était] nécessaire de rappeler que les systèmes judiciaires de ces États du Proche-Orient sont souverains en leur pays ; il ne revient pas au gouvernement français de s’immiscer dans la politique juridictionnelle de ces États, notamment en regard des exactions proférées par ces terroristes sur les territoires concernés.”

Marie-France Lorho a demandé quelle position il comptait adopter quant au rapatriement des djihadistes français condamnés à la suite de décisions souveraines des États dans lesquels ils sont jugés.

Retrouvez la question écrite de Marie-France Lorho au ministre de l’Europe et des Affaires étrangères.

Irrégularités de StopCovid : je saisis le secrétaire d’État au Numérique

Marie-France Lorho a interrogé le secrétaire d’État chargé au numérique sur les irrégularités soulevées par l’application StopCovid.

” Un chercheur de l’Institut national de recherche en informatique et en automatique avait souligné en juin que « tous les contacts croisés pendant les quatorze derniers jours » sont envoyés au serveur central hébergeant les données liées à StopCovid. “StopCovid envoie donc une grande quantité de données au serveur qui n’a pas d’intérêt pour tracer la propagation du virus, mais qui pose un vrai danger pour la vie privée“, avait souligné le chercheur.

Le député a demandé au ministre quelles dispositions comptait-t-il “prendre vis-à-vis des failles de StopCovid révélées par l’Inria et la CNIL ? Monsieur le Secrétaire d’Etat fera-t-il part des solutions mises en œuvre de manière transparente ?

Retrouvez la lettre ouverte de Marie-France Lorho au secrétaire d’Etat au numérique.

EPSON MFP image

Discothèques : une mise à mort programmée par le gouvernement !

Marie-France Lorho a interpellé le ministre de la Culture sur le traitement dont les discothèques faisaient l’objet à l’occasion de la menace d’un retour de la crise sanitaire.

Pendant la saison estivale, ces établissements assurent entre 60 et 70 % de leur chiffre d’affaires ; alors que les restaurants, les salles de sport, …, sont rouvertes, il semble surprenant que les discothèques fassent l’objet d’un tel traitement distinct“, a souligné le député de Vaucluse.

Cette disparité de traitement se manifeste notamment par l’interdiction faite à ces établissements de rouvrir leurs portes pour proposer une activité de bar en substitution. L’absence de possibilités, pour ces établissements, de perpétuer les emplois de leur personnel de cette manière est incompréhensible, alors même que les bars restaurants peuvent l’exercer“, a-t-elle ajouté.

Retrouvez la lettre ouverte de Marie-France Lorho au ministre de la Culture.

EPSON MFP image

Musées en danger : j’interpelle le ministre de la Culture !

Marie-France Lorho a interrogé le ministre de la culture sur la perte de recettes à laquelle doivent faire face certains musées français à la suite de la crise sanitaire. Les musées français, quelle que soit la nature de leur statut, ont vivement souffert de la crise sanitaire.

Récemment, c’est le musée Rodin qui a annoncé faire l’objet de restrictions budgétaires sans précédent. Pour compenser ses pertes financières, ce musée – qui s’autofinance par sa billetterie et reçoit des visiteurs essentiellement étrangers et devrait perdre cette année près de 3 millions d’euros – devra vendre certains des bronzes dont il est garant en qualité d’ayant droit et de gérant de l’œuvre du sculpteur. Le directeur de cette institution n’a d’autre choix que de se tourner vers des galeries, notamment des galeries étrangères, pour vendre ses propres collections. Cette fuite des collections françaises à l’étranger est aussi insupportable que la cession d’œuvres issues d’une institution culturelle garante d’un trésor patrimonial français.

Retrouvez la question écrite de Marie-France Lorho.

Huawei : quel regard de la France sur les accusations d’espionnage ?

Marie-France Lorho a interrogé le Secrétaire d’Etat au Numérique sur le maintien de l’équipementier Huawei au sein de son réseau 5G.

S’il est avéré que des risques d’espionnage existent, il est nécessaire d’exclure le groupe chinois de notre réseau. Quelles mesures monsieur le ministre du Numérique compte-t-il prendre quant à cette éventualité ?

Retrouvez la lettre ouverte de Marie-France Lorho au Secrétaire d’Etat au Numérique.


Reprise des activités de SOS Méditerranée : je saisis le ministre de l’Intérieur !

Marie-France Lorho a interrogé le ministre de l’intérieur sur la reprise de l’activité illégale de SOS Méditerranée. À la fin du mois de juin 2020, après une période d’interruption liée à la crise sanitaire, l’équipage du bateau de l’Ocean Viking a repris son activité illégale, visant à soutenir l’immigration clandestine en prenant à son bord des immigrés illégaux en Méditerranée centrale pour les faire aborder sur les terres européennes.

Non seulement cette association encourage la pérennité des réseaux d’immigration clandestine, mais elle met en danger la vie de son équipage et de ses usagers. Mme la députée avait déjà interrogé le ministère sur les subventions publiques versées à cette association violant sciemment la loi (question écrite du 16 juillet 2019 n° 21513 à laquelle elle n’a pas eu de réponse). Elle lui demande s’il compte prendre quelconque disposition pour mettre un terme à l’activité illégale de cette association“, a souligné Marie-France Lorho au ministre de l’Intérieur.

Retrouvez la question écrite de Marie-France Lorho au Ministre de l’Intérieur.

Éoliennes : polluantes et coûteuses, elles doivent être remises en question !

Marie-France Lorho a interrogé Mme la ministre de la transition écologique et solidaire sur l’implantation des éoliennes sur le territoire français.

Malgré la réticence des riverains, des acteurs du patrimoine et des élus locaux,nombreux sont les nouveaux projets d’implantation d’éoliennes à être validés chaque semaine par les préfets. À ce jour, la France compte déjà près de 8 000 éoliennes dont l’impact sur les populations et les paysages est dramatique: qu’il s’agisse de la pollution visuelle ou sonore des territoires français, de l’impact environnemental grave (artificialisation des sols du fait de socles en béton massif), du coût élevé du démantèlement qui incombera aux collectivités ou de l’efficience limitée de ces installations qui nécessitent souvent le recours à des énergies de substitution, l’usage des éoliennes doit être remis en question”.

Retrouvez la question écrite de Marie-France Lorho.

Ouverture de la parentalité aux personnes transsexuelles : j’interpelle le ministre de la santé !

Marie-France Lorho a interrogé le ministre des solidarités et de la santé sur la dangerosité de l’ouverture à la parentalité de personnes transsexuelles.

Faire croire aux enfants qu’il est biologiquement possible qu’un homme devenu femme puisse être la mère naturelle de l’enfant est contre-nature et risque d’engendrer des troubles graves chez l’enfant. Elle lui demande quelles dispositions il compte mettre en œuvre pour interdire de telles pratiques “, a souligné le député de Vaucluse.

Retrouvez la question écrite de Marie-France Lorho.