Marie-France

Lorho

Député de 

Vaucluse

Marie-France

Lorho

Les Talibans à Kaboul, une surprise ?

Communiqué de Marie-France Lorho au sujet des récents évènements en Afghanistan


En février 2020, après deux ans de discrètes négociations, les États-Unis signaient avec les Talibans les accords de Doha. Ces accords prévoyaient le retrait total des troupes américaines et de leurs alliés du sol afghan, en échange d’une promesse de la part des Talibans de ne plus servir de base opérationnelle à des groupes terroristes comme Al-Quaïda.  L’avenir politique de l’Afghanistan était à peine évoqué, le gouvernement afghan n’ayant même pas participé à la signature des accords. 

Le scénario catastrophe que vit l’Afghanistan aujourd’hui avait donc été écrit il y a 15 mois de cela. Comment s’étonner alors de la fulgurante progression des talibans qui bénéficient d’une grande force sur le terrain et qui sont habiles pour soutenir une pression afin de négocier accords et redditions. Ils font face à une armée afghane démotivée, n’ayant plus confiance dans ses chefs et préférant déserter ou se rallier aux nouveaux maîtres du pays ? 

Ce sont encore une fois les peuples qui font les frais des manigances politiques. Le peuple afghan tout d’abord, qui va de nouveau subir le joug de la version la plus arriérée de l’islamisme. En particulier les femmes et les jeunes filles, condamnées à l’arriération culturelle et éducative. Le peuple américain, qui a bien du mal à comprendre comment 20 ans d’efforts, 88 milliards de dollars et 2500 morts ont pu être perdus en un mois. Le peuple français enfin qui lui aussi a versé un lourd tribut à cette guerre qui n’était pas la sienne. Quatre-vingt-dix de nos soldats ont laissé leur vie là-bas. Pourquoi ? Cette question doit résonner dans la tête de toutes leurs familles endeuillées. 

L’Europe toute entière va subir les conséquences de la prise de pouvoir des talibans. De nouvelles vagues de réfugiés sont à prévoir, alors que nos pays peinent déjà à gérer des flux migratoires de plus en plus problématique. Ce sont encore une fois les peuples d’Europe qui vont payer les conséquences de la géopolitique américaine : “nous faisons la guerre et nous vous laissons les réfugiés”. Ce qui ne manquera pas d’accentuer la pression du terrorisme sur nos territoires.

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur vos réseaux !

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on telegram
Telegram
Share on email
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *