Une société qui ne veut plus protéger les plus faibles d’entre les siens !

Pour la quatrième fois en six ans, la décision de prononcer la mort de Vincent Lambert l’a emportée.  En dépit des demandes de sursis lancées par l’Organisation des Nations Unies, la France s’obstine à exiger de manière précipitée l’arrêt de l’alimentation de cet homme en état pauci-relationnel du CHU de Reims. D’aucuns veulent faire de M. Lambert un étendard en faveur de l’euthanasie. C’est indigne. Indigne car Vincent Lambert est une personne, qu’il respire seul, qu’il réagit lorsque ses proches l’entourent… Le Comité des droits des personnes handicapées (CIDHP), la seule instance existante, la seule référence en la matière, avait demandé un sursis. Le médecin, que la loi Leonetti Claeys a rendu tout-puissant quant aux décisions à prendre, a fait fi de son expertise.

Le médecin de Vincent préfère en appeler « à la responsabilité de chacun ». Appelons-en d’abord à la responsabilité de ce corps professionnel auquel il appartient. Et rappelons à ce dernier qu’il doit allégeance au serment d’Hippocrate, qui appelait à son origine le médecin à ne pas mettre fin à la vie. « Je ne remettrai à personne une drogue mortelle si on me la demande, ni ne prendrai l’initiative d’une telle suggestion », promettait le jeune médecin de l’Antiquité. Que reste-t-il de ce serment, mainte et mainte fois remanié au gré des modes ? Que reste-t-il de cette défense de la vie honorable que cette promesse garantissait ?

Car n’en déplaise aux personnalités politiques et aux tribunaux médiatiques qui répètent à l’envi qu’il s’agit de mettre un terme « aux soins » reçus par M. Lambert : c’est à l’alimentation d’un père de famille qu’on met ici fin. Si la décision émise par la seule volonté de son médecin est appliquée, Vincent Lambert ne mourra pas faute de soins mais par manque d’eau et de nourriture. Une privation de son alimentation qui s’assortira d’une sédation profonde et continue. Jamais la légalité de la loi n’a été aussi éloignée de sa légitimité. Faut-il rappeler qu’au lendemain de la décision du Conseil d’État, qui permettait la reprise de l’alimentation, une saoudienne recouvrait la conscience après 27 ans passée dans un état végétatif ?

 « C’est le déshonneur d’une médecine qui ne supporte pas ses échecs et ses limites, expliquait le chef du service de neurologie du CHR de Metz-Thionville, Xavier Ducrocq, dans une tribune de Valeurs Actuelles. C’est confier aux soins palliatifs une nouvelle mission, contraire à leurs principes fondateurs. C’est la démission, la régression d’une société qui ne sait plus, ne veut plus protéger les plus faibles d’entre les siens ». Face à la dernière décision prononcée contre Vincent Lambert, c’est bien à cette société que nous préparent les partisans de l’euthanasie.

Radicalisation dans les services publics : quels moyens pour protéger les plus jeunes ?

En commission des lois, Marie-France Lorho est intervenue sur le rapport relatif à la radicalisation dans les services publics. Quels moyens concrets vont être mis en œuvre pour protéger les plus jeunes de la radicalisation ? a-t-elle demandé aux rapporteurs.

Pénalisation des mineurs : quand le Garde des Sceaux encourage la délinquance !

Marie-France Lorho a interrogé le Garde des Sceaux sur sa volonté de faire passer le seuil d’irresponsabilité pénale à l’âge de 13 ans. “Instaurant une présomption d’irresponsabilité laissée à l’appréciation des juges, le dispositif que va mettre en place le ministère risque d’encourager la récidive dans les cas de délinquance des mineurs“, a-t-elle indiqué.

Retrouvez la question écrite de Marie-France Lorho.

Agriculture : une concurrence internationale déloyale !

Marie-France Lorho a interrogé le ministre de l’économie et des finances sur l’action du Gouvernement devant la baisse de l’excédent agro-alimentaire français. “ Il paraît impossible pour le secteur agricole et agro-alimentaire de soutenir une concurrence internationale s’il est contraint par des règles que ne connaissent pas ses concurrents internationaux. Il est schizophrène de prétendre rentrer dans le jeu du libre-échange si la concurrence est faussée d’entrée“, a-t-elle souligné.

Retrouvez la question écrite de Marie-France Lorho.

La christianophobie ne cesse de grimper en Asie !

Marie-France Lorho a interrogé le ministre de l’Europe et des affaires étrangères sur la montée des actes christianophobes en Asie. ” La première partie de l’année 2019 a vu la mort de 4 305 chrétiens, l’arrestation de 3 150 d’entre eux et la destruction de 1 847 églises. Que ce soit contre l’Église non « patriotique » chinoise ou contre la minorité tamoule srilankaise, les actes christianophobes ne cessent d’augmenter pour toucher, pour la seule année 2018, près de 50 819 chrétiens“, a-t-elle souligné.

Retrouvez la question écrite de Marie-France Lorho.

Chauffeurs de bus passés à tabac, professeurs molestés : la violence en milieu scolaire en plein essor !

Marie-France Lorho a interrogé le ministre de l’Education nationale sur les violences perpétrées en milieu scolaire. “En regard des dispositions prises par le Garde des Sceaux, aspirant à mettre en œuvre une « irresponsabilité pénale » pour les mineurs, quelles mesures fortes monsieur le Ministre compte-t-il prendre pour empêcher ces faits de délinquance de la part de mineurs de plus en plus violents ? Comment monsieur le ministre compte-t-il sanctionner des actes de violence de la part des familles de ces mineurs ?“, a-t-elle souligné.

Retrouvez la lettre ouverte de Marie-France Lorho à Jean-Michel Blanquer.

EPSON MFP image

Journée parlementaire pour la vie (3ème partie)

Retrouvez la troisième partie de la journée parlementaire pour la vie, proposée à l’Assemblée Nationale le 5 juin dernier. Dans cette partie, Clotilde Brossollet, membre de Debunk In Progress, intervenait sur le thème « Transhumanisme, intelligence numérique, intelligence artificielle, l’enjeu anthropologique des nouvelles technologies. »

Retrouvez l’intervention de Clotilde BROSSOLLET.

Les chrétiens de Jérusalem en voie de disparition

Marie-France Lorho a interrogé le ministre des affaires étrangères sur sa posture face à l’expropriation des chrétiens à Jérusalem-Est. “La position actuelle des chrétiens au Proche-Orient, mise à mal depuis les combats menés par l’État Islamique à leur encontre, ne peut être davantage affaiblie en leur berceau. Jérusalem, siège du Saint Sépulcre, doit être le refuge pérenne des chrétiens. Il en va de la préservation de l’équilibre géostratégique de la zone proche-orientale. En qualité de défenseur des chrétiens d’Orient depuis le XIIIe siècle, la France se doit d’apporter son soutien aux communautés présentes sur place”.

Retrouvez la lettre ouverte de Marie-France Lorho.

EPSON MFP image

Disparition d’œuvres d’art en dépôt : l’Élysée plaide la perte

Marie-France Lorho a interrogé le ministre de la Culture sur la disparition des œuvres d’art en dépôt dans les institutions publiques. “Sur 500 000 œuvres en dépôt, ce sont près de 10 % (de 50 000 à 60 000 pièces) qui ont disparu. Ces œuvres désormais impossibles à localiser, appartiennent au patrimoine français. Nombre d’entre elles ont été perdues par l’Élysée – qui a égaré près de 40 % des œuvres dont il avait la charge – et le réseau diplomatique français – qui en a perdu près de 60 % des 110 000 œuvres dont il était garant.”

Retrouvez la question écrite de Marie-France Lorho.

Journée parlementaire pour la vie (1ère partie)

Retrouvez la première partie de la journée parlementaire pour la vie, proposée à l’Assemblée Nationale le 5 juin dernier. Dans cette première partie, Aude Mirkovic, juriste, intervenait sur la gestation pour autrui.