Fret ferroviaire : quelles conditions pour un essor efficace ?

Marie-France Lorho a interrogé le ministre chargé des transports sur les modalités d’extension du fret ferroviaire. “En six ans, les suppressions de postes dans le fret ferroviaire ont engendré une chute colossale de l’activité de ce secteur, passant de 8 000 salariés à 5 000 depuis 2014“, a souligné le député de Vaucluse.

Monsieur le ministre est-il favorable à la transition du marché du transport intérieur des marchandises en France, qui passerait par un rééquilibrage des modes de livraison en atténuant le quasi monopole dont jouit, avec une occupation à 89 % des parts de marché, le transport routier – contre 9 % du fret ferroviaire ? Quel regard monsieur le ministre va-t-il accorder aux propositions de l’alliance du Fret ferroviaire français du futur, qui ont présenté leurs revendications en juin dernier ? ” a demandé le député de Vaucluse à Jean-Baptiste Djebarri.

Retrouvez la lettre ouverte de Marie-France Lorho à Jean-Baptiste Djebarri.

“Nuiteux” : ces policiers qui désespèrent d’être entendus par le ministère de l’Intérieur !

Marie-France Lorho a interrogé le ministre de l’Intérieur sur la nécessité de prendre en compte les nombreuses demandes des Nuiteux, ces membres des forces de l’ordre travaillant la nuit dans des conditions difficiles.

©PHOTOPQR/L’EST REPUBLICAIN/Alexandre MARCHI

Les personnels du mouvement Option Nuit demandent depuis plusieurs semaines d’être entendus par les services du ministère de l’Intérieur ; ils se confrontent à une absence de réponse préoccupante et ne s’estiment pas représentés par les instances syndicales reçues à leur place “, a souligné le député de Vaucluse. Parce qu’ils assurent un indispensable travail au service de la sécurité des Français, de telles propositions de la part des membres de la police nationale semblent plus que légitimes. Quelles dispositions Monsieur le ministre compte-t-il prendre pour permettre à ces membres de la Police nationale d’exercer leur métier dans de meilleures conditions ? “, a-t-elle demandé.

Retrouvez la lettre ouverte de Marie-France Lorho au ministre de l’Intérieur.

Le communautarisme islamique à l’assaut des élections !

Marie-France Lorho a interrogé le ministre de l’intérieur sur les initiatives communautaires qui s’immiscent dans la vie politique locale. “Dans le Val-d’Oise, des candidats aux élections se sont distingués par leur appartenance à des mouvements islamistes comme le Tabligh“, a souligné le député avant d’ajouter : “Ledit candidat était également connu des services du ministère de l’intérieur puisqu’il bénéficie d’une fiche S en raison de ses contacts avec des islamistes radicaux“.

Elle lui a demandé quels dispositifs il comptait mettre en œuvre pour freiner la radicalisation islamiste massive et le communautarisme qui s’immisce dans la vie électorale locale de certains territoires français.

Retrouvez la question écrite de Marie-France Lorho.

Quel avenir pour l’armée française au Mali ?

Mme Marie-France Lorho a interrogé le ministre de l’Europe et des affaires étrangères sur la persistance des troupes armées françaises sur le territoire malien. 

Pour l’ancien général de l’armée française Bruno Clément-Bollée, la prise de pouvoir par les militaires au Mali constitue le « pire scénario possible, le plus redouté ».

Le député de Vaucluse a demandé au ministre quelle va précisément être l’orientation politique choisie par le Gouvernement français quant à l’inscription des forces nationales au Mali. Elle souhaite connaître quel va être le sort réservé aux 5 000 militaires aujourd’hui mobilisés dans le cadre de l’opération Barkhane.

Retrouvez la question écrite de Marie-France Lorho.

Sécurité des édifices cultuels : j’interpelle le ministre de la Culture !

Marie-France Lorho a interrogé le ministre de la culture sur les dispositifs de sécurité qu’elle entend mettre en place au sein des édifices cultuels appartenant à l’État.

L’incendie volontaire de la cathédrale de Nantes a souligné les défaillances de l’État, du ministère de la culture et de la direction régionale des affaires culturelles en matière d’organisation de la sécurité au sein des édifices dont l’État est propriétaire et garant, la sécurité du monument n’était pas assurée puisque l’édifice ne bénéficiait pas de PC sécurité et que personne n’avait été formé à la sécurité de l’édifice“, a souligné le député de Vaucluse.

Retrouvez la question écrite de Marie-France Lorho au ministre de la culture.

Prime covid : les intérimaires du personnel soignant non concernés !

Marie-France Lorho a interpellé le ministre de la santé et des solidarités sur les primes accordées aux membres du personnel soignant ayant un statut d’intérimaire.

” Malgré les dispositions de l’article L 1251-3 du code du travail, qui disposent que la prime n’est « pas prise en compte dans le montant de la rémunération », ces salariés intérimaires n’ont pas pu bénéficier d’une rémunération équitable par rapport aux salariés des établissements publics et privés de santé et des établissements sociaux et médico-sociaux”, a souligné le député de Vaucluse.

En dépit des demandes répétées auprès du ministère, les acteurs de secteur se sont confrontés à des refus répétés du gouvernement. Face aux agences d’intérims comme aux employeurs, ces personnels se voient envoyer de manière répétée vers des interlocuteurs divers qui leur affirment qu’en dépit du discours présidentiel, ils ne pourront bénéficier des 1 500 euros de « prime Covid », a-t-elle ajouté.

Retrouvez la lettre ouverte de Marie-France Lorho à Olivier Véran.


Nouvelle taxe sur les déchets : quel coût pour les foyers français ?

Marie-France Lorho a interrogé le ministre de la transition écologique sur le coût de la nouvelle taxe européenne sur le plastique incombant à la France. 

À compter du 1er janvier 2021, la France va devoir s’acquitter d’un paiement dépassant le milliard d’euros pour répondre à la nouvelle taxe européenne sur les déchets d’emballage en plastique non recyclé, a indiqué le député de Vaucluse. Avec un tel montant, la France devrait être le contributeur le plus généreux. La question de la manière dont cette taxe sera acquittée soulève des questions : si le Président de la République a assuré que ce ne serait pas au contribuable de payer cette taxe sur les déchets plastiques, il est particulièrement étonnant que les foyers français ne soient pas mis à contribution, compte tenu du fait que ladite taxe concernera notamment les déchets plastiques ménagers”, a-t-elle ajouté.

Retrouvez la question écrite de Marie-France Lorho au ministre de la Transition écologique.

Pour une journée nationale de l’agriculture !

Marie-France Lorho a cosigné la proposition de résolution de son collègue Pierre MOREL‑À‑L’HUISSIER, visant à instaurer une journée nationale de l’agriculture.

A l’heure où la “France se classe en 2019 au cinquième rang mondial des exportateurs agricoles et au premier dans l’Union européenne, tandis que l’industrie agroalimentaire emploie près de 430 000 personnes – avec un nombre d’emplois dépendants du secteur évalué à 2,4 millions“, ont souligné les députés cosignataires, “nous souhaitons soutenir une initiative destinée à promouvoir le modèle agricole et agroalimentaire français et à offrir une vitrine tant aux productions des agriculteurs qu’aux métiers et qu’aux enjeux du secteur“. 

C’est l’objet de cette proposition de résolution, qui entend promouvoir l’agriculture française au détour d’une journée nationale fêtant cette compétence française.

Retrouvez la proposition de résolution de Pierre Morel-à-l’Huissier que Marie-France Lorho a cosigné.

Sages-femmes : une profession méprisée !

Marie-France Lorho a interrogé le ministre des solidarités et de la santé sur le traitement réservé aux sages-femmes à l’occasion du « Ségur de la santé ».

À l’occasion du « Ségur de la santé », les sages-femmes espéraient une revalorisation de leur salaire et une reconnaissance de leur statut professionnel. “Alors que les sages-femmes se sont particulièrement illustrées par leur ténacité durant la crise sanitaire, ces professionnels n’ont retiré des dernières discussions qu’une mince revalorisation de leur salaire s’élevant à 183 euros net par mois“, a souligné le député de Vaucluse. “En l’absence de considération, ce corps médical risque de disparaître au même rythme que les gynécologues”.

Le député lui a demandé quelles dispositions supplémentaires le ministre comptait prendre pour que le statut professionnel de ces membres du personnel médical soit enfin reconnu et que la revalorisation de leur salaire soit réexaminée en conséquence.

Retrouvez la question écrite de Marie-France Lorho au ministre de la santé et des solidarités.

Huawei : quel regard de la France sur les accusations d’espionnage ?

Marie-France Lorho a interrogé le Secrétaire d’Etat au Numérique sur le maintien de l’équipementier Huawei au sein de son réseau 5G.

S’il est avéré que des risques d’espionnage existent, il est nécessaire d’exclure le groupe chinois de notre réseau. Quelles mesures monsieur le ministre du Numérique compte-t-il prendre quant à cette éventualité ?

Retrouvez la lettre ouverte de Marie-France Lorho au Secrétaire d’Etat au Numérique.