Marie-France

Lorho

Député de 

Vaucluse

Marie-France

Lorho

« Vigilance sanitaire » : je vote contre un texte inique !

Le projet de loi dit de « vigilance sanitaire » a été adopté hier dans la nuit au sein de l’hémicycle. Adopté a dix voix près, l’assemblée acquiesçait à l’application d’un texte inique, témoin des derniers assauts d’un gouvernement autoritaire décidé à conserver un outil satisfaisant son électorat à la veille des élections présidentielle et législatives. 

Au fil de mes amendements, je me suis inquiétée de la prolongation du passe sanitaire, instrument liberticide dont le gouvernement nous a assuré qu’il n’était mis à sa disposition que pour s’octroyer la possibilité de l’exploiter au gré de la progression de l’épidémie. Depuis près de deux ans maintenant, le gouvernement s’enlise dans ses mensonges, recourant sans cesse à ces dispositifs éminemment liberticides. Alors même que la situation sanitaire ne l’exige plus, les arguments du gouvernement en faveur de la prolongation du passe s’avèrent caduques. 

Je me suis élevée contre la possibilité pour l’employeur de connaître l’état de santé vaccinal de son employé ; je me suis alarmée du renforcement complètement déraisonnable des sanctions proposé par le gouvernement pour lutter contre la fraude aux faux passes sanitaires (dont il sera par ailleurs extrêmement délicat de prouver la nature falsifiée) ; je me suis élevée contre l’installation de la surveillance généralisée des formateurs de santé à l’égard de leurs élèves… 

Les Français sont fatigués ; fatigués de devoir justifier leurs déplacements ; harassés de devoir renoncer à leurs droits pour satisfaire les velléités d’un gouvernement de plus en plus autoritaire. Toutes ces raisons m’ont encouragé à voter contre ce texte, comme 124 de mes collègues !

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur vos réseaux !

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on telegram
Telegram
Share on email
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *