Révision de la loi bioéthique : vers des parents « non genrés » ?

La décision est tombée mercredi 14 novembre : la cour d’appel de Montpellier a reconnu, suite à une requête formulée par un couple constitué d’une femme et d’un homme transsexuel, l’absence de reconnaissance de leur statut naturel dans leur rôle de parent. Ni père, ni mère donc, pour l’enfant concerné, mais un « parent biologique ». Ce couple, désormais […]