Marie-France

Lorho

Député de 

Vaucluse

Marie-France

Lorho

Pour la défense de la représentativité locale, il faut rétablir le cumul des mandats !

Parce que la défense des intérêts locaux est essentielle, Marie-France Lorho s’engage pour le rétablissement du cumul des mandats. Autonomie des régions et des départements, enracinement des députés dans leur circonscription, lutte contre un État centralisateur : le député de Vaucluse a déposé une proposition de loi visant à mettre un terme à une abrogation du cumul des mandats, sans résultats et aux répercussions inquiétantes. La loi d’interdiction sur le cumul des mandats n’a pas atteint les objectifs qui lui ont été fixés. De l’augmentation de la disponibilité des parlementaires à l’amélioration de l’effectivité de leur travail ou encore la modernisation de la vie publique française : le cumul constituait une disposition utile à la représentativité des circonscriptions.

L’indisponibilité des parlementaires est-elle liée au cumul des mandats ? Non. En 2012, l’activité des députés ne cumulant pas de mandats n’était pas supérieure aux députés qui en cumulaient. Les députés travaillent-ils plus à l’assemblée lorsqu’ils ne cumulent pas deux fonctions ? Non. En 2012 encore, le nombre de rapports produits est plus important chez les députés « cumulards » que chez les non cumulant. Est-il plus facile de cumuler un mandat parlementaire, avec une profession d’avocat d’affaire ou de chef d’entreprise, qu’avec un mandat local ? Non bien sûr, il n’en est rien.

Il faut laisser le choix aux électeurs, qui doivent choisir ou non de disqualifier politiquement les élus cumulant plusieurs postes. Ce choix n’est en aucun cas du ressort du législateur. Représenter au mieux le territoire pour lequel il a été élu : voilà le rôle véritable d’un député. L’expérience de terrain, ce que permet le cumul des mandats en rendant aux parlementaires la possibilité de remplir une fonction exécutive locale, est indispensable à la connaissance du député. Soutenir un retour au cumul des mandats, c’est redonner au parlementaire la possibilité de défendre la richesse de nos terroirs.

Retrouvez la proposition de loi de Marie-France Lorho.

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur vos réseaux !

Facebook
Twitter
Telegram
Email