Strasbourg : la plus grande mosquée d’Europe soutenue par les écologistes !

La nouvelle municipalité de la ville de Strasbourg a voté une subvention de 2,5 milliards d’euros pour la construction d’une mosquée en partenariat avec l’association proche de la Turquie Mili Görüs.

La délivrance de cette subvention souligne les aspirations profondément démagogiques de la municipalité écologiste : avec une diaspora turque particulièrement importante (dénombrée à près de 135 000 personnes), Strasbourg constitue la 2ème ville de France accueillant les ressortissants de ce pays.

Si monsieur le ministre s’est ému de l’octroi d’une telle subvention sur un édifice en passe de devenir la plus grande mosquée d’Europe jamais construite, madame le député s’interroge sur les moyens de prévenir, à l’avenir, de telles décisions éminemment démagogiques.

Retrouvez la lettre de Madame le député à Gérald Darmanin.

La Basilique Sainte-Sophie menacée : j’interpelle le ministre des affaires étrangères !

Marie-France Lorho a interrogé le ministre de l’Europe et des affaires étrangères sur la conversion de la Basilique Sainte Sophie appelée de ses vœux par le président turc.

La Basilique Sainte-Sophie constitue l’un des plus précieux emblèmes du patrimoine byzantin, ce haut-lieu de la chrétienté, aujourd’hui à l’état de musée, est visitée par des millions de personnes chaque année. La transformation de cet édifice en mosquée serait inacceptable : elle enverrait aux chrétiens un message alarmant quant au respect de leur patrimoine de jadis. Par ailleurs, les mosaïques du siècle de Constantin qui y sont contenues risqueraient, en cas de conversion, de subir des transformations voire d’être menacées directement de destruction“, a souligné le député de Vaucluse.

Retrouvez la lettre ouverte de Marie-France Lorho à Jean-Yves le Drian.

EPSON MFP image

Crise sanitaire : la Turquie soupçonnée de rétention de masques !

Marie-France Lorho a interrogé M. le ministre de l’Europe et des affaires étrangères sur la position française face à la conduite de la Turquie à l’occasion de la crise sanitaire. “Depuis le 4 mars 2020, l’envoi du premier lot de masques est compromis par des lourdeurs administratives entretenues par la Turquie. Depuis plusieurs semaines, la cargaison de masques est bloquée, alors même que le vice-ministre turc avait fait la promesse du départ de celle-ci pour l’Italie. Alors que l’Italie fait face à une situation particulièrement grave dans son traitement de la pandémie, l’attitude de la Turquie est éminemment condamnable et contribue à aggraver la situation sanitaire“, a souligné le député de Vaucluse.

Retrouvez la question écrite de Marie-France Lorho.

Accélération des procédures d’asile pendant la crise sanitaire : j’interroge le ministre des affaires étrangères !

Marie-France Lorho interroge M. le ministre de l’Europe et des affaires étrangères sur les conditions de l’asile durant la crise sanitaire. “Face à l’afflux de réfugiés, qui débarquent sur les îles grecques suite à la prise de décision turque, le directeur de Frontex a déclaré que « les procédures d’asile [devaient] être accélérées ». Une mesure qui soulève un paradoxe : celui de l’accueil potentiel de populations et de leur prise en charge par l’État à l’heure où la France n’a absolument plus les moyens économiques d’accueillir“.

Retrouvez la question écrite de Marie-France Lorho.

Déferlement migratoire : il faut venir en aide à la Grèce !

Marie-France Lorho a interrogé le ministre de l’Europe et des Affaires étrangères sur le déploiement des forces turques sur les zones frontalières avec la Grèce : ” Le 5 mars, la Turquie a annoncé déployer plus d’un millier de policiers le long d’un fleuve frontalier avec la Grèce : ce dispositif militaire, qui doit empêcher la Grèce de repousser les flux migratoires qui tentent de franchir les frontières, s’apparente à une véritable déclaration de guerre contre l’Europe”, a souligné le député de Vaucluse.

Le député a indiqué au ministre que la dénonciation du « chantage » d’Ankara ne saurait empêcher le déferlement qui s’apprête à s’opérer sur leur sol et lui a demandé si la France comptait apporter une aide opérationnelle à son voisin.

Retrouvez la lettre de Marie-France Lorho à Jean-Yves le Drian.

EPSON MFP image

Près d’une centaine de djihadistes libérés entre 2020 et 2021 : j’interroge le Garde des Sceaux !

Marie-France Lorho a interrogé le Garde des Sceaux sur la libération des djihadistes.

Retrouvez l’allocution complète du député de la IVème circonscription de Vaucluse :

Madame le ministre,

« Les détenus radicalisés qui seront condamnés pour terrorisme sont 56 % à sortir de prison d’ici 2020. » Le 21 novembre 2018, Thibault de Montbrial, avocat au Barreau de Paris et membre du conseil scientifique de l’École de Guerre, tirait la sonnette d’alarme : les terroristes islamistes qui vont être libérés sont, selon cet intervenant, des français ou francophones que l’on dénombre par milliers. « La grosse crainte, disait alors Maître Montbrial, c’est sur les années 2018, 2021, 2022, [où nous risquons d’assister à] une « montée en gamme des attaques, qui s’apparente à ce qu’il se passe au Mali, en Syrie et en Afghanistan ».

Officiellement, une quarantaine de djihadistes ont retrouvé la liberté depuis 2018. Demain, le nombre de terroristes islamistes libres ne va faire qu’augmenter : ce sont 43 djihadistes qui devraient sortir de prison en 2020 et une soixantaine en 2021. De plus, depuis quelques jours, la Turquie ne retient plus des flux de migrants qui cherchent à rentrer en Europe… [Quel sera l’impact de ces flux en Europe?]

Madame le Garde des Sceaux : vous évoquiez la possibilité d’un retour des djihadistes en France le 11 janvier dernier. Votre cabinet ministériel démentant cette information, soulignait que « les djihadistes doivent être jugés dans les endroits où ils ont commis leurs exactions ».

La loi du 30 octobre 2017, qui a assorti les sorties de prison des terroristes islamistes d’un arsenal de surveillance administrative et d’assignation à résidence, n’est évidemment pas suffisante. Comment nos services de renseignement vont-ils pouvoir surveiller chacune des personnalités suspectes 24 heures sur 24 ?

Madame le ministre : quelles dispositions fortes va prendre le gouvernement pour empêcher la sortie de plusieurs dizaines de détenus dangereux dans les prochaines années à venir ? Comptez-vous frapper ces détenus qui haïssent viscéralement notre Nation d’une déchéance de nationalité légitime, alors même qu’en 10 ans, la France n’en a prononcé que 13 ? Comptez-vous laisser les Etats souverains juger les terroristes français qui ont agi sur leurs terres ?

Je vous remercie.

L’impunité de la communauté turque en France

Marie-France Lorho a interrogé le ministre de l’Intérieur sur les actions menées par a communauté turque de France à la suite de l’affichage de la une du Point dans les kiosques français. “Le 25 mai 2018 des militants pro-Erdogan ont saccagé et forcé le retrait des kiosques des affiches représentant la une du journal Le Point sous le titre « Erdogan, le dictateur »”, a-t-elle souligné.

Elle a ajouté : “dans mon département de Vaucluse, la ville du Pontet a particulièrement subi ces affrontements, obligeant la police et la gendarmerie à intervenir en nombre pour garder les kiosques visés et assurer la sécurité des salariés ainsi que la protection des biens publics”.

Retrouvez la question écrite de Marie-France Lorho.

La Turquie s’immisce dans les affaires européennes !

Marie-France Lorho a interrogé le ministre des affaires étrangères sur l’ingérence de la commission turque luttant contre l’islamophobie supposée des Occidentaux dans les affaires européennes. “Menée par le membre du parti présidentiel M. Omer Serdar, cette commission n’hésite pas à s’inviter dans ces pays européens pour tenter de faire évoluer les législations occidentales sur l’islamophobie, perçue comme une « menace pour la paix dans le monde ». Cette ingérence des membres de la commission dans les politiques intérieures européennes s’est déjà manifestée en Allemagne, où une délégation s’est rendue pour écouter les porte-paroles d’associations locales. Les institutions officielles ont cependant largement boudé leur venue, à laquelle elles n’ont pas répondu positivement”, a soutenu Madame le député.

Retrouvez la lettre ouverte de Marie-France LORHO au ministre des affaires étrangères.

 

Turquie : l’Union Européenne envoie 68 millions d’euros pour un pays qui soutient les rebelles islamistes !

Marie-France Lorho est intervenue en Séance sur le prélèvement sur recettes au profit de l’Union Européenne. “La Turquie a commis une grave erreur en soutenant les rebelles islamistes en Syrie, allant jusqu’à appuyer des attaques dans des villages neutres, a-t-elle indiqué. Les réfugiés syriens passent en outre par des territoires où un conflit interne turc oppose des Kurdes et l’armée. Nous envoyons donc 68 millions d’euros sans capacité de contrôle à un État qui durcit la répression des journalistes et la répression de la société civile. Il ne suffit pas de signer 68 millions d’euros à Paris ou à Bruxelles pour que cela aille aux réfugiés en Syrie“.

Retrouvez l’intervention de Marie-France Lorho en Séance.

Le gouvernement turc à l’assaut de la politique européenne !

Marie-France Lorho a déploré l’intrusion politique du gouvernement turc dans les affaires européennes.

L’immixtion d’un membre de l’exécutif turc dans les affaires européennes devient de plus en plus récurrent : Ömer Celik, ministre turc en charge des affaires européennes, s’y était déjà essayé, dénonçant par l’intermédiaire des réseaux sociaux les ennemis de la Turquie en les personnes des ministres des affaires étrangères allemand et autrichien”, a-t-elle fait remarquer au Ministre des affaires étrangères au détour d’une question écrite.

Retrouvez la question écrite du député de Vaucluse.