Non à la systématisation du travail le dimanche !

A la fin du mois d’avril, un salarié d’une grande entreprise d’Ille-et-Vilaine s’est vu licencier pour « insubordination ». Relevant de la faute grave, ce licenciement est le résultat du refus, de la part du salarié, de travailler le dimanche. Afin de recourir à ses salariés, les officines agréées à ouvrir le dimanche doivent bénéficier d’un accord écrit des intéressés au titre de l’article L3132-25-4 du Code du Travail. Celui-ci dispose en effet que « seuls les salariés volontaires ayant donné leur accord par écrit à leur employeur peuvent travailler le dimanche ».

Marie-France Lorho a écrit au Ministre du Travail pour s’opposer à la généralisation d’une disposition qui doit relever du volontariat.

Travailleurs détachés : une augmentation inquiétante !

Marie-France Lorho a interrogé le ministre du travail sur l’augmentation des travailleurs détachés en 2017. “L’année dernière, ce sont 516 000 salariés détachés (hors transport routier) qui ont été comptabilisés en France, soit 46 % de plus qu’en 2016″, a-t-elle souligné avant d’ajouter : “Ils étaient 96 000 il y a dix ans. Cette importation d’une main-d’œuvre bon marché concurrence les Français de manière déloyale”.

Retrouvez la question écrite de Marie-France Lorho.