Prostituées nigérianes : la France participe-t-elle à leur exploitation ?

Marie-France Lorho a interrogé le Ministre de l’Intérieur sur la participation de la France dans l’exploitation des prostituées nigérianes via la cour nationale du droit d’asile. « L’an dernier, 2049 Nigérians ont fait une demande d’asile dont 60 % de femmes. Bien souvent, cette demande se fonde sur des accusations d’exploitation sexuelle dans leur pays. Or l’Ofpra a placé le Nigéria sur sa liste noire car « la traite nigériane se caractérise par le fait que les réseaux de proxénétisme tentent d’instrumentaliser la procédure d’asile à leur profit en forçant leurs victimes à solliciter l’asile sous leur contrôle » », a-t-elle souligné.

Retrouvez la question écrite de Marie-France LORHO.