L’accueil des mineurs non accompagnés en question

Marie-France Lorho interroge M. le ministre de l’intérieur sur l’action du Gouvernement contre l’immigration illégale et le trafic d’êtres humains. “Une faille vient du système d’accueil des mineurs non accompagnés, a-t-elle souligné. Selon le rapport déposé le 15 février 2018 par l’IGA, l’IGAS, l’IGJ et l’ADF, “les mineurs non accompagnés étrangers (MNA) sont à 95 % des garçons. L’origine géographique des arrivants suggère que le facteur économique et linguistique joue un rôle important dans les motifs qui conduisent un jeune à s’exiler pour rejoindre la France. Il en résulte que peu de MNA en France sont éligibles au statut de réfugié ». Cet accueil offert sur le seul critère d’être mineur coûte selon les études au moins 50 000 euros par an et par MNA alors que le rapport relève que les conseillers départementaux estiment qu’environ la moitié d’entre eux est majeure mais on leur accorde le bénéfice du doute avec une faiblesse coupable“.

Retrouvez la question écrite de Marie-France LORHO.

L’accueil des mineurs étrangers en France coûtera 1.5 milliards d’euros par an

Le nombre de mineurs étrangers en France et le coût de ces derniers pour les collectivités est inquiétant, a fait remarquer Marie-France LORHO au ministre de l’Intérieur au détour d’une question écrite. “1,5 milliard d’euros, ce sera le coût annuel de l’accueil des mineurs étrangers sur le sol français en août 2018, alors que les estimations faites en septembre étaient de 1 milliard. Cette explosion des chiffres est explicable : ils croissent proportionnellement avec l’arrivée des mineurs étrangers sur le territoire”, a-t-elle fait remarquer.

Retrouvez la question écrite de Marie-France Lorho.