L’impunité de la communauté turque en France

Marie-France Lorho a interrogé le ministre de l’Intérieur sur les actions menées par a communauté turque de France à la suite de l’affichage de la une du Point dans les kiosques français. « Le 25 mai 2018 des militants pro-Erdogan ont saccagé et forcé le retrait des kiosques des affiches représentant la une du journal Le Point sous le titre « Erdogan, le dictateur » », a-t-elle souligné.

Elle a ajouté : « dans mon département de Vaucluse, la ville du Pontet a particulièrement subi ces affrontements, obligeant la police et la gendarmerie à intervenir en nombre pour garder les kiosques visés et assurer la sécurité des salariés ainsi que la protection des biens publics ».

Retrouvez la question écrite de Marie-France Lorho.

Turquie : l’Union Européenne envoie 68 millions d’euros pour un pays qui soutient les rebelles islamistes !

Marie-France Lorho est intervenue en Séance sur le prélèvement sur recettes au profit de l’Union Européenne. « La Turquie a commis une grave erreur en soutenant les rebelles islamistes en Syrie, allant jusqu’à appuyer des attaques dans des villages neutres, a-t-elle indiqué. Les réfugiés syriens passent en outre par des territoires où un conflit interne turc oppose des Kurdes et l’armée. Nous envoyons donc 68 millions d’euros sans capacité de contrôle à un État qui durcit la répression des journalistes et la répression de la société civile. Il ne suffit pas de signer 68 millions d’euros à Paris ou à Bruxelles pour que cela aille aux réfugiés en Syrie« .

Retrouvez l’intervention de Marie-France Lorho en Séance.

https://youtu.be/FjVe2pFeb2Y

Le gouvernement turc à l’assaut de la politique européenne !

Marie-France Lorho a déploré l’intrusion politique du gouvernement turc dans les affaires européennes.

« L’immixtion d’un membre de l’exécutif turc dans les affaires européennes devient de plus en plus récurrent : Ömer Celik, ministre turc en charge des affaires européennes, s’y était déjà essayé, dénonçant par l’intermédiaire des réseaux sociaux les ennemis de la Turquie en les personnes des ministres des affaires étrangères allemand et autrichien », a-t-elle fait remarquer au Ministre des affaires étrangères au détour d’une question écrite.

Retrouvez la question écrite du député de Vaucluse.