Bioéthique : je m’oppose à une loi inique !

En Séance, Marie-France Lorho est intervenue sur le projet de loi bioéthique pour dénoncer l’absence d’éthique d’un texte passé dans l’urgence par le gouvernement.
L’absence d’éthique est la caractéristique présidant à l’ensemble de votre projet de loi : du dépistage préimplantatoire aux expérimentations infondées sur l’enfant à naître, un tel texte ne saurait se revendiquer éthique ! La manière même dont le gouvernement s’acharne à faire passer cette loi dans l’urgence, à la fin d’une session parlementaire affectée par la crise sanitaire, est manifeste du malaise qu’il suscite au sein même des rangs de sa majorité“, a souligné le député de Vaucluse.

Retrouvez l’intervention de Marie-France Lorho dans l’hémicycle.

Embryons : des médecins alertent sur la dangerosité de la congélation !

Marie-France Lorho a interrogé le ministre des Solidarités et de la Santé sur la déclaration signée par plus de 500 médecins maltais, alertant sur la dangerosité de l’autorisation de la congélation des embryons en leur pays. “En France, a-t-elle fait remarquer, de nombreux embryons dit « surnuméraires » sont congelés et nombre d’entre eux ne font l’objet d’aucun « projet parental » et sont donc abandonnés. Il est évident que cela soulève un problème éthique : jusqu’où faut-il les conserver ? Pour tous ces embryons qui sont déjà congelés, il semble qu’il n’y ait pas de bonne solution et que nous nous trouvions face à une impasse”.

Retrouvez la lettre ouverte de Marie-France Lorho à Agnès Buzyn.