Les conséquences du septennat giscardien sur la démographie française

En décembre dernier, Marie-France Lorho rappelait au ministre de l’Intérieur les désastreuses conséquences du septennat giscardien.

Sous la présidence de Valéry Giscard d’Estaing, le pays est ainsi entré dans une ère nouvelle se caractérisant par un déficit marqué des naissances au sein de la population autochtone et une immigration extra-européenne en forte progression. Depuis lors, une conjugaison de phénomènes menace la stabilité et l’existence même de la nation française, parmi lesquels quatre sont particulièrement significatifs des dynamiques actuelles : vieillissement de la population, baisse de la natalité, fuite des cerveaux et accroissement de la part des immigrés au sein de la population française. Avec le recul, Valéry Giscard d’Estaing a regretté l’autorisation du regroupement familial…

Retrouvez l’interpellation de Marie-France Lorho au ministre de l’Intérieur.