Violences en manifestation : on ne peut briser la présomption d’innocence !

Marie-France Lorho est intervenue en commission des lois sur les violences en manifestation : cette proposition « brise la présomption d’innocence à la lumière de laquelle chaque français a légitimement le droit d’être jugé. On ne peut pas anéantir la liberté de circulation d’une personne parce que l’on présume qu’elle va prendre part à une manifestation […]