Rapatriement des djihadistes en France : ne tolérons aucun retour !

Marie-France Lorho a appelé l’attention du garde des sceaux, ministre de la justice, sur la question du rapatriement des djihadistes. 

Ces personnes qui ont absolument tout renié du pays qui leur a tout donné et qui plus encore ont agi collectivement pour œuvrer à sa destruction doivent en assumer les conséquences, a souligné le député de Vaucluse. Les Français, pour qui le souvenir des attentats subis ces dernières années est encore douloureux, ne comprennent pas les velléités de rapatriement de ces personnes“. 

La position du précédent garde des sceaux, Nicole Belloubet, était à cet égard quelque peu ambiguë. Il s’agit d’une question de bon sens qui pourtant ne semble pas faire l’unanimité tant se multiplient les officines plaidant pour un retour, sur le territoire français, de ces terroristes.[…] Jusqu’à aujourd’hui, les autorités françaises ont refusé de voir rapatrier les adultes, hommes et femmes, complices de l’État islamique, afin qu’ils soient jugés sur place,” a t-t-elle souligné ensuite.

Le député lui a demandé si le Gouvernement compte rester inflexible sur cette position malgré les récentes campagnes idéologiques en faveur d’un retour de ces personnes.

Retrouvez la question écrite de Marie-France Lorho.

Ligue de défense noire africaine : je demande la dissolution d’une officine de l’Anti-France !

Marie-France Lorho a appelé l’attention de M. le ministre de l’intérieur sur les agissements nauséabonds de la ligue de défense noire africaine.

” Cette officine s’est distinguée à de nombreuses reprises par des actions de propagande accompagnées le plus souvent par des violences verbales ou physiques. Dernier fait d’arme en date,l’insulte faite à la mémoire des soldats morts en opération extérieure au Mali. En qualifiant des soldats qui ont donné leur vie pour la France de « terroristes » et en propageant de honteux mensonges sur les circonstances de leur décès, ces personnes incitent à la haine, propagent de fausses informations et font preuve d’un comportement profondément antifrançais”, a souligné le député de Vaucluse.

Retrouvez la question écrite de Marie-France LORHO.