Trafic d’œuvres d’art : je saisis le ministre de la culture !

Une récente enquête, menée par l’Office central de lutte contre le trafic des biens culturels, a révélé l’implication de personnalités du marché de l’art français dans le trafic d’œuvres d’art. La provenance des œuvres, issues de pays en guerre et notamment du Proche-Orient, révèle l’absence de scrupules de ces marchands qui n’ont pas hésité à profiter de la situation instable de nations comme la Libye, la Syrie, l’Iraq, … Quelles dispositions le ministre de la culture compte-t-il prendre pour lutter contre ce marché clandestin ?

Retrouvez la question écrite de Marie-France Lorho.

Retour des enfants de djihadistes : j’interpelle le ministre des affaires étrangères !

Marie-France Lorho a interrogé le ministre de l’Europe et des affaires étrangères sur le rapatriement des enfants de djihadistes en France. “Quelles dispositions M. le ministre compte-t-il prendre pour prévenir la commission d’actes dangereux par des enfants ayant été entraînés comme des soldats par les terroristes islamiques ?” a demandé le député de Vaucluse.

Les nombreuses femmes parties au service de l’État islamique doivent en effet être jugées dans ces pays dans lesquels elles ont commis leurs exactions : il en va du respect de l’autorité souveraine de ces États du Proche-Orient. Quelle sera la position du ministère de l’Europe et des affaires étrangères sur le retour des enfants de djihadistes islamistes et de leurs mères ? ” a ajouté Marie-France Lorho.

Retrouvez la question écrite de Marie-France LORHO.

Près d’une centaine de djihadistes libérés entre 2020 et 2021 : j’interroge le Garde des Sceaux !

Marie-France Lorho a interrogé le Garde des Sceaux sur la libération des djihadistes.

Retrouvez l’allocution complète du député de la IVème circonscription de Vaucluse :

Madame le ministre,

« Les détenus radicalisés qui seront condamnés pour terrorisme sont 56 % à sortir de prison d’ici 2020. » Le 21 novembre 2018, Thibault de Montbrial, avocat au Barreau de Paris et membre du conseil scientifique de l’École de Guerre, tirait la sonnette d’alarme : les terroristes islamistes qui vont être libérés sont, selon cet intervenant, des français ou francophones que l’on dénombre par milliers. « La grosse crainte, disait alors Maître Montbrial, c’est sur les années 2018, 2021, 2022, [où nous risquons d’assister à] une « montée en gamme des attaques, qui s’apparente à ce qu’il se passe au Mali, en Syrie et en Afghanistan ».

Officiellement, une quarantaine de djihadistes ont retrouvé la liberté depuis 2018. Demain, le nombre de terroristes islamistes libres ne va faire qu’augmenter : ce sont 43 djihadistes qui devraient sortir de prison en 2020 et une soixantaine en 2021. De plus, depuis quelques jours, la Turquie ne retient plus des flux de migrants qui cherchent à rentrer en Europe… [Quel sera l’impact de ces flux en Europe?]

Madame le Garde des Sceaux : vous évoquiez la possibilité d’un retour des djihadistes en France le 11 janvier dernier. Votre cabinet ministériel démentant cette information, soulignait que « les djihadistes doivent être jugés dans les endroits où ils ont commis leurs exactions ».

La loi du 30 octobre 2017, qui a assorti les sorties de prison des terroristes islamistes d’un arsenal de surveillance administrative et d’assignation à résidence, n’est évidemment pas suffisante. Comment nos services de renseignement vont-ils pouvoir surveiller chacune des personnalités suspectes 24 heures sur 24 ?

Madame le ministre : quelles dispositions fortes va prendre le gouvernement pour empêcher la sortie de plusieurs dizaines de détenus dangereux dans les prochaines années à venir ? Comptez-vous frapper ces détenus qui haïssent viscéralement notre Nation d’une déchéance de nationalité légitime, alors même qu’en 10 ans, la France n’en a prononcé que 13 ? Comptez-vous laisser les Etats souverains juger les terroristes français qui ont agi sur leurs terres ?

Je vous remercie.

Bientôt 3,6 millions d’immigrés en plus sur le sol français ?

Marie-France Lorho a interrogé le ministre des affaires étrangères sur les récentes déclarations de Recep Tayyip Erdogan, qui déclarait : « Je le dis encore une fois, si vous essayez de présenter notre opération comme une invasion, nous ouvrirons les portes et vous enverrons 3,6 millions de migrants ».

La Turquie compte 3,6 millions de réfugiés syriens sur ses terres, à qui le chef de l’État souhaite « ouvrir les portes » vers l’Europe si la représentation occidentale s’oppose à la conduite adoptée par la Turquie.

Retrouvez la lettre ouverte de Marie-France Lorho.

EPSON MFP image

Ecquevilly : l’inquiétante persistance du salafisme

Marie-France Lorho a interpellé le ministre de l’intérieur sur la persistance du salafisme dans la ville d’Ecquevilly. “Prêches appelant à la violence, notamment à l’encontre des membres des confessions chrétienne et juive ; injonctions menaçantes formulées pour le port du voile intégral pour les femmes ; comportements agressifs : de nombreux témoignages rapportent l’enlisement dans un communautariste islamiste de la petite ville de la vallée de la Seine”.

Retrouvez la lettre ouverte de Marie-France Lorho à Christophe Castaner.

Syrie : il faut contribuer à la reconstruction !

Marie-France Lorho a écrit au ministre des affaires étrangères sur les promesses de dons recueillies au lendemain de la conférence internationale du 25 avril dernier. “Cette aide, censée être en partie acheminée aux voisins de la Syrie qui ont accueilli des millions de réfugiés, est légitime. Pour autant, ne serait-il pas plus judicieux de venir en aide à la Syrie même ? La reconstruction des infrastructures nationales permettrait un retour plus prompt de sa population en exil et la fin des souffrances des pays voisins qui subissent des flux migratoires massifs qu’ils ne sont plus, après de longues années de conflit, en état d’assurer”, a-t-elle souligné.

Retrouvez la lettre ouverte de Marie-France Lorho au ministre de l’Intérieur.

 

Le ministère des affaires étrangères s’oppose à la reconstruction en Syrie !

Marie-France Lorho a interrogé Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des affaires étrangères, sur les propos qu’il a tenu à l’encontre de la reconstruction en Syrie. “Votre déclaration a suscité mon vif étonnement : en qualité de secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des affaires étrangères, une telle déclaration semble effectivement fermer la porte à toutes possibilités d’ouverture diplomatique. Les financements promis par la communauté internationale s’inscrivent pourtant dans une perspective légitime, défendue par la France depuis les origines du conflit syrien : défendre la population civile syrienne”, a déclaré le député de Vaucluse. 

Retrouvez la lettre ouverte de Marie-France LORHO à Jean-Baptiste LEMOYNE.

Syrie : j’interroge le Quai d’Orsay sur la légalité des frappes !

Marie-France LORHO a interrogé le Ministère des Affaires étrangères sur la légalité des frappes menées en Syrie le 14 avril dernier. « Le droit international ne prévoit pas qu’un ou plusieurs États, tout membre permanent du Conseil de sécurité soit-il, puissent faire un usage discrétionnaire de la force armée s’ils constatent qu’un État rompt la paix ou en agresse un autre », note à juste titre l’avocat spécialisé en droit international, M. Daniel Soulez Larivière. Selon lui, l’intervention militaire ne serait donc pas « juridiquement légale ». De telles violations du droit international risquent d’engendrer un grand nombre de plaintes légitimes à l’encontre de la France. Le député de Vaucluse lui a demandé quelles mesures de réparation le Ministère des affaires étrangères allait prendre à l’égard de cette intervention reconnue illégale dans le cadre du droit international.

Retrouvez la question écrite de Marie-France LORHO.

La Russie mène des pourparlers pour la paix en Syrie !

Marie-France Lorho a salué la politique étrangère menée par la Russie à quelques jours des négociations de Genève. Le 23 novembre dernier, la Russie a en effet, à l’occasion des négociations relatives à la paix en Syrie, mené des pourparlers en compagnie de l’Iran et de la Turquie. “La fin d’un conflit désastreux pour la Syrie comme pour ses voisins est nécessaire ; l’attitude médiatrice adoptée par la Russie est en ce sens salutaire”, a souligné le député de Vaucluse à l’Ambassadeur de la Fédération de Russie.

Retrouvez la lettre de Marie-France LORHO.

Syrie : le rôle des Etats-Unis dans la coalition en question

« Les Kurdes ont autorisé 400 djihadistes à évacuer Raqqa vers Abu Kamal et en contrepartie Daech a laissé les FDS prendre al-Omar. En une heure, les pro-Américains ont repris le champ sans que Daech combatte »,certifie le leader de Deir-ez-Zor Nawaf Bashir. Marie-France Lorho a écrit au Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères pour lui demander son opinion quant à ces déclarations.

Retrouvez la lettre ouverte de Marie-France LORHO.