Les publicités douteuses du Planning familial

Marie-France Lorho a interrogé le ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports sur les publicités douteuses émises par le Planning familial.

Le 23 mars 2021, le Planning familial affichait fièrement sur les réseaux sociaux une campagne de publicité particulièrement douteuse. « Savoir que j’ai le droit de jouer dans la cour de récré, c’est bien. Savoir que j’ai le droit d’avoir plusieurs amoureux.euses (sic) aussi. #MonEducSex », indique ainsi cette institution. Outre l’usage d’une écriture inclusive malvenue, la promotion de la sensualité voire la sexualité des enfants proposée dans cet encart publicitaire soulève des interrogations quant à la mission de cet organisme ultra-subventionné” a souligné le député de Vaucluse.

Retrouvez la question écrite de Marie-France Lorho.

L’argent public au service des associations encourageant l’immigration clandestine…

Le président du Conseil départemental de Loire-Atlantique projette de faire don de 500.000 euros à l’association SOS Méditerranée. Marie-France Lorho a interrogé le ministre de l’intérieur sur les subventions versées à des associations venant au secours des clandestins en mer. “L’action de ces associations déclenche ainsi une pompe aspirante en faveur de l’immigration illégale par la Méditerranée, a-t-elle indiqué au ministre. Cela constitue une tromperie à deux points de vue. D’une part, elles poussent des personnes à se lancer en mer ; or toutes ne sont pas secourues et plusieurs milliers meurent en route. D’autre part, elles leurrent les immigrés illégaux sur l’accueil qui leur sera fourni en France, leur faisant croire que leur situation irrégulière ne pose pas problème”.

Retrouvez la question écrite de Marie-France Lorho.