Quand le gouvernement cherche à minimiser le rôle du Sénat

Marie-France Lorho a défendu ses amendements dans le cadre de la loi visant à établir un meilleur équilibres entre les pouvoirs constitutionnels. 

A l’article 3, elle a défendu la place importante qu’occupe le Sénat dans notre pays.  

Le retrait de la consultation de la chambre haute est inquiétant. Retirer le rôle consultatif du Sénat, c’est minimiser son importance ! ” a souligné le député de Vaucluse.

Retrouvez l’intervention de Marie-France Lorho en commission des lois.

Immigration : sur les six premiers mois de l’année 2018, seules 12,6 % des décisions d’éloignement ont été exécutées !

Marie-France Lorho a interrogé le ministre de l’intérieur sur les questions soulevées par le rapport du Sénat relatif à la politique migratoire menée par le Gouvernement. “Quelles mesures M. le ministre compte-t-il prendre face à l’essor du nombre de clandestins en situation irrégulière bénéficiant de cette aide, alors même que les crédits de l’AME s’élèvent à près d’un milliard d’euros à l’échelle annuelle ?”, a-t-elle demandé au Ministre. “Comment se fait-il que le règlement de Dublin ne soit pas appliqué ? Depuis le début de l’année 2018, ce sont moins de 12 % des étrangers qui ont été transférés dans un autre État, constate le rapport. Comment expliquer que le nombre de mesures d’obligation à quitter le territoire français soient en constante baisse d’exécution ? En 2017, 17,5 % seulement des 103 940 mesures d’éloignement prononcées ont été mises en œuvre ; sur les six premiers mois de l’année 2018, seules 12,6 % des décisions ont été exécutées”, a-t-elle encore souligné.

Retrouvez la question écrite de Marie-France Lorho à Christophe Castaner.