Nucléaire iranien : la France ne doit pas être le laquais des États-Unis !

Marie-France Lorho a interrogé le ministre de l’Europe et des Affaires étrangères sur l’accord relatif au nucléaire iranien. “La France ne peut continuer à dénoncer perpétuellement les « violations » iraniennes sans elle-même proposer à l’Iran des alternatives aux sanctions américaines. Alors que la France, qui s’était engagée à octroyer à Téhéran une ligne de crédit de 15 milliards d’euros afin de lui permettre de vendre une partie de sa production pétrolière aujourd’hui sous embargo, elle semble aujourd’hui renoncer à ce geste de bon sens pour attendre l’aval des Etats-Unis. Notre diplomatie ne peut dépendre de l’autorisation américaine”, a déclaré le député de Vaucluse, qui a demandé au ministre s’il comptait proposer une position française claire et indépendante sur ce sujet.

Retrouvez la question écrite de Marie-France Lorho.

Sanctions américaines contre l’Iran : vers une flambée des prix du brut

Marie-France Lorho a interrogé le ministre de l’Europe et des Affaires étrangères sur les sanctions prononcées par les États-Unis sur le pétrole iranien. “Les États-Unis ont lancé des sanctions particulièrement sévères à l’encontre de l’Iran. Orientées sur l’importation de pétrole, ces condamnations risquent d’engendrer une flambée des prix du brut. L’application des sanctions s’est transformée en une opération de surveillance à grande échelle”, a-t-elle souligné. “La France va-t-elle s’élever à l’encontre des sanctions américaines contre l’Iran, qui sous des postures morales, n’incarnent que le triomphe de l’hégémonie économique des États-Unis sur le marché mondial ?“, lui-a-t-elle demandé.

Retrouvez la lettre ouverte de Marie-France LORHO.