Il faut que les causes de l’infertilité soient enfin étudiées !

Marie-France Lorho a interrogé le ministre de la Santé sur la nécessité de faire de l’infertilité une question prioritaire de santé publique. « Aujourd’hui, entre 10 % à 15 % des couples en France rencontrent des difficultés à concevoir un enfant et consultent pour infertilité. Chaque année, ce sont près de 25 000 enfants qui naissent par l’intermédiaire des techniques d’assistance médicale à la procréation (AMP) : 70 % par fécondation in vitro et 30 % par insémination », a-t-elle souligné. Le ministre va-t-il engager une étude nationale de grande ampleur pour identifier toutes les causes de l’explosion de l’infertilité en France et visant à recenser tous les moyens permettant de la prévenir ?

Retrouvez la question écrite de Marie-France Lorho.