Les publicités douteuses du Planning familial

Marie-France Lorho a interrogé le ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports sur les publicités douteuses émises par le Planning familial.

Le 23 mars 2021, le Planning familial affichait fièrement sur les réseaux sociaux une campagne de publicité particulièrement douteuse. « Savoir que j’ai le droit de jouer dans la cour de récré, c’est bien. Savoir que j’ai le droit d’avoir plusieurs amoureux.euses (sic) aussi. #MonEducSex », indique ainsi cette institution. Outre l’usage d’une écriture inclusive malvenue, la promotion de la sensualité voire la sexualité des enfants proposée dans cet encart publicitaire soulève des interrogations quant à la mission de cet organisme ultra-subventionné” a souligné le député de Vaucluse.

Retrouvez la question écrite de Marie-France Lorho.