EHPAD : le traitement des personnes âgées durant la crise sanitaire en question

A l’occasion de la crise sanitaire, le traitement des personnes âgées en EHPAD a fait l’objet de nombreuses questions alarmantes. Alors que les personnes âgées de plus de 75 ans se sont révélées comme les plus fragiles face à cette crise sanitaire sans précédent, constituant près de 71 % du taux total des morts en France, le traitement dont certains résidents en Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes ont fait l’objet semble avoir aggravé leur haute potentialité de mortalité.

Certains membres du personnel hospitalier et des personnels des Ehpad ont fait part, par voie médiatique, de faits dramatiques concernant le traitement des personnes âgées en Ehpad. Jusqu’à la dernière semaine du mois de mars, certains centres de régulation du Samu ont refusé l’hospitalisation d’un nombre important de résidents d’Ehpad. Un délégué syndical d’un groupe d’établissements de santé privés concède ainsi que dans « beaucoup de nos établissements, le Samu ne venait plus ». Faute d’hospitalisation, de nombreuses personnes âgées ont vraisemblablement péri dans leur résidence. D’autres indiquent que le « 15 a refusé d’hospitaliser [leurs] résidents à de très nombreuses reprises ». Certains médecins ont même indiqué qu’il était pris en compte l’état de dépendance des personnes âgées pour l’admission aux urgences.

Face à ces accusations d’une extrême gravité, Marie-France Lorho a déposé une proposition de résolution visant à ouvrir une commission d’enquête chargée d’évaluer le traitement dont les personnes âgées dans les Ehpad ont fait l’objet pendant la crise sanitaire du covid‑19. « L’objet de cette proposition de résolution […] est de déterminer si les personnes résidant en Ehpad ont bénéficié d’un traitement particulier à l’occasion de la crise et si le facteur de leur âge a été déterminant dans l’absence de leur prise en charge dans les services hospitaliers », a souligné le député de Vaucluse. Parce que nos Anciens ont été les premières victimes de cette crise sanitaire dramatique, il est indispensable de faire toute la lumière sur le traitement dont ils ont fait l’objet à l’occasion de la crise sanitaire. 

Retrouvez la proposition de résolution de Marie-France LORHO.

Accompagnons nos aînés pendant la crise sanitaire !

Marie-France Lorho a cosigné la proposition de loi de sa collègue Agnès Thill, visant à généraliser les conventions entre les unités de soins palliatifs et les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes.

Pour le député de Vaucluse, accompagner nos aînés les plus fragiles dans le contexte délicat de cette crise sanitaire est essentiel !

Retrouvez la proposition de loi d’Agnès Thill cosignée par ses collègues.

Retraites : “l’équité est loin d’être défendue et encore moins respectée” !

Marie-France Lorho a défendu un amendement de suppression au projet de loi sur la réforme des retraites.

Si votre réforme est si contestée c’est qu’elle n’est pas équitable. […] Chaque euro cotisé n’ouvrira pas les mêmes droits pour tous car l’effort de cotisation ne cesse d’augmenter sans que le revenu de retraite n’augmente. Décidément la plus grande équité est loin d’être défendue et encore moins respectée” , a souligné le député de Vaucluse.

Retrouvez l’intervention de Marie-France Lorho en Séance.