Reprise des activités de SOS Méditerranée : je saisis le ministre de l’Intérieur !

Marie-France Lorho a interrogé le ministre de l’intérieur sur la reprise de l’activité illégale de SOS Méditerranée. À la fin du mois de juin 2020, après une période d’interruption liée à la crise sanitaire, l’équipage du bateau de l’Ocean Viking a repris son activité illégale, visant à soutenir l’immigration clandestine en prenant à son bord des immigrés illégaux en Méditerranée centrale pour les faire aborder sur les terres européennes.

Non seulement cette association encourage la pérennité des réseaux d’immigration clandestine, mais elle met en danger la vie de son équipage et de ses usagers. Mme la députée avait déjà interrogé le ministère sur les subventions publiques versées à cette association violant sciemment la loi (question écrite du 16 juillet 2019 n° 21513 à laquelle elle n’a pas eu de réponse). Elle lui demande s’il compte prendre quelconque disposition pour mettre un terme à l’activité illégale de cette association“, a souligné Marie-France Lorho au ministre de l’Intérieur.

Retrouvez la question écrite de Marie-France Lorho au Ministre de l’Intérieur.

L’immigration illégale explose !

Marie-France Lorho a interrogé le ministre de l’intérieur sur le dysfonctionnement de la gestion de l’immigration en France. Un récent rapport de la Cour des comptes a révélé les dysfonctionnements des différentes étapes de la gestion des flux migratoires en France. 

Le député de Vaucluse s’interroge sur l’absence de mesures prises face à la croissance de l’immigration illégale. « 154 620 demandes d’asile ont été enregistrées [en 2019], explique la Cour des Comptes, plaçant la France dans la fourchette haute des pays de l’Union européenne et son système d’asile sous forte tension ». Face à la tension que rencontrent les officines de traitement de l’immigration, le taux de refus de renouvellement des titres de séjour est d’1 % à peine. 

Retrouvez la question écrite de Marie-France Lorho.

Asile immigration : quel est le rôle des ONG ?

Marie-France Lorho est intervenue sur le projet de loi asile immigration. “Certains membres d’organisations non gouvernementales usent de leur statut humanitaire pour sciemment déroger à la loi. Intégrer des factions militantes aux commissions est déraisonnable et contribue à légitimer des instances qui ne devraient pas pouvoir jouir d’une telle reconnaissance”, a-t-elle souligné.

Retrouvez l’intervention de Marie-France Lorho.