“Trouple” inscrit à l’acte de naissance : la destruction de la famille bat son plein !

Marie-France Lorho a interrogé M. le garde des sceaux, ministre de la justice, sur l’inscription du « trouple » sur les actes de naissance.

En 2017, la justice américaine a vu l’acte de naissance d’une petite fille se doter d’une mention particulière : l’inscription au titre de ses « parents » de trois hommes, un « trouple » reconnu comme pères simultanés de l’enfant de 3 ans.

Mme la députée s’est interrogée sur la dangerosité de cette structure familiale non naturelle et bouleversante pour la formation de l’enfant. Elle lui a demandé quels dispositifs il comptait mettre en œuvre pour prévenir toute inscription juridique du « trouple » dans les questions liées à la parentalité.

Retrouvez la question écrite de Marie-France Lorho.

Ouverture de la parentalité aux personnes transsexuelles : j’interpelle le ministre de la santé !

Marie-France Lorho a interrogé le ministre des solidarités et de la santé sur la dangerosité de l’ouverture à la parentalité de personnes transsexuelles.

Faire croire aux enfants qu’il est biologiquement possible qu’un homme devenu femme puisse être la mère naturelle de l’enfant est contre-nature et risque d’engendrer des troubles graves chez l’enfant. Elle lui demande quelles dispositions il compte mettre en œuvre pour interdire de telles pratiques “, a souligné le député de Vaucluse.

Retrouvez la question écrite de Marie-France Lorho.

“Parentalité” transgenre : un danger pour l’enfant !

Marie-France Lorho a interrogé le ministre de la Santé et des Solidarités sur l’établissement de la “parentalité” transgenre. “Cette opération prive non seulement un enfant de sa mère naturelle mais encourage aussi l’établissement de parentalités transgenres non naturelles et dangereuses pour la construction de l’identité de l’enfant“, a-t-elle indiqué au ministre. Elle s’est opposée à la généralisation de ce schéma familial.

Retrouvez la question écrite de Marie-France Lorho au ministre de la santé et des solidarités.