Évènementiel : quelles solutions pour les autoentrepreneurs affectés par la crise ?

Marie-France Lorho a interrogé le secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Europe et des affaires étrangères sur l’impact de la crise sanitaire sur le secteur de l’évènementiel. “Ce secteur a été particulièrement affecté par la crise sanitaire ; depuis près de trois mois, ce domaine est à l’arrêt et de nombreuses entreprises vont être contraintes de mettre la clef sous la porte. En dépit des dernières dispositions gouvernementales, les professionnels de ce secteur s’inquiètent sur différents points”, a-t-elle souligné.

Les conditions d’accès du Fonds de solidarité territorial doivent être harmonisées : quoiqu’il soit nécessaire d’adapter le versement de ces aides à l’offre présente sur le territoire, les disparités de traitement régionales concernant cet accès ne sont pas équitables “, a notamment souligné le député de Vaucluse.

Retrouvez la lettre ouverte de Marie-France Lorho à Jean-Baptiste Lemoyne.

EPSON MFP image

Campings : pour une réouverture effective dès le 2 juin !

    Marie-France Lorho a interrogé Jean-Baptiste Lemoyne sur la date et les modalités de réouverture des campings.

Les gérants des campings œuvrent partout en France pour mener l’accueil de leurs publics à bien ; la Fédération nationale de l’hôtellerie de plein air a d’ailleurs proposé un protocole sanitaire afin d’assurer la réouverture des campings dans les meilleures conditions possibles“, a souligné le député de Vaucluse. “Ces entrepreneurs, qui mettent tout en oeuvre pour assurer la sécurité de leur clientèle comme celle de leurs personnels, espèrent vivement que leurs outils de travail puissent faire l’objet d’une réouverture dès le 2 juin“, a-t-elle ajouté.

     ” Quel regard monsieur le ministre va-t-il porter sur la reprise de l’activité des campings à compter du 2 juin prochain ? ” a-t-elle demandé au ministre.

Retrouvez la lettre de Marie-France Lorho à Jean-Baptiste Lemoyne.

Les Gîtes de France ont besoin du soutien de l’Etat !

Marie-France Lorho a interpellé Jean-Baptiste Lemoyne sur la situation des Gîtes de France à l’occasion de la crise sanitaire.

Le Vaucluse dénombre 990 hébergements et 752 propriétaires de Gîtes de France. Depuis le 17 mars, nombreux sont les gîtes éprouvés par les dispositifs mis en oeuvre par l’Etat dans le cadre de la crise sanitaire“, a souligné le député de Vaucluse. 

Au même titre qu’il est essentiel de soutenir nos producteurs français de manière renforcée pendant la crise sanitaire, il semble éminemment important d’encourager les Gîtes de France à perpétuer leurs activités. Sans apporter le soutien nécessaire à ces hébergements, la France risque de faire face à une concurrence étrangère déloyale, aussi préjudiciable à la réputation de la qualité des services d’accueil « à la française » qu’à l’Etat ou aux collectivités territoriales enrichies par ce type de structures. Monsieur le ministre compte-t-il apporter son soutien à cette filière ?“, a-t-elle encore souligné.

Retrouvez la lettre ouverte de Marie-France Lorho.

Sanctions américaines : la réponse du gouvernement

Marie-France Lorho et sa collègue Emmanuelle Ménard avaient alerté le 3 octobre dernier, le gouvernement quant à l’impact des sanctions américaines sur l’agriculture française.

Avant de recevoir, le 27 février dernier, la réponse de Jean-Baptiste Lemoyne, le député de Vaucluse avait souhaité saisir le cabinet du Président de la République quant à cette grave question.

Veuillez trouver ci-joint la réponse des deux cabinets.

La réponse du cabinet de Jean-Baptiste Lemoyne.

La réponse du cabinet du Président de la République.

La première lettre de Marie-France Lorho et sa collègue Emmanuelle Ménard.

La question écrite de Marie-France Lorho.

Le ministère des affaires étrangères s’oppose à la reconstruction en Syrie !

Marie-France Lorho a interrogé Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des affaires étrangères, sur les propos qu’il a tenu à l’encontre de la reconstruction en Syrie. “Votre déclaration a suscité mon vif étonnement : en qualité de secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des affaires étrangères, une telle déclaration semble effectivement fermer la porte à toutes possibilités d’ouverture diplomatique. Les financements promis par la communauté internationale s’inscrivent pourtant dans une perspective légitime, défendue par la France depuis les origines du conflit syrien : défendre la population civile syrienne”, a déclaré le député de Vaucluse. 

Retrouvez la lettre ouverte de Marie-France LORHO à Jean-Baptiste LEMOYNE.