Le communautarisme islamique à l’assaut des élections !

Marie-France Lorho a interrogé le ministre de l’intérieur sur les initiatives communautaires qui s’immiscent dans la vie politique locale. “Dans le Val-d’Oise, des candidats aux élections se sont distingués par leur appartenance à des mouvements islamistes comme le Tabligh“, a souligné le député avant d’ajouter : “Ledit candidat était également connu des services du ministère de l’intérieur puisqu’il bénéficie d’une fiche S en raison de ses contacts avec des islamistes radicaux“.

Elle lui a demandé quels dispositifs il comptait mettre en œuvre pour freiner la radicalisation islamiste massive et le communautarisme qui s’immisce dans la vie électorale locale de certains territoires français.

Retrouvez la question écrite de Marie-France Lorho.

Une quarantaine de djihadistes français ont retrouvé la liberté depuis 2018 et plusieurs dizaines devraient être libérés d’ici 2020.

Marie-France Lorho a interrogé le Garde des Sceaux sur sa position quant au retour des djihadistes en France. “Une quarantaine de djihadistes français ont retrouvé la liberté depuis 2018 et plusieurs dizaines devraient être libérés d’ici 2020“, a-t-elle fait remarquer au Garde des Sceaux. Alors que le Garde des Sceaux indiquait que « Tout combattant qui serait rapatrié serait judiciarisé comme nous l’avons toujours fait », son entourage déclarait à l’AFP que « notre position est constante, nous considérons que les jihadistes doivent être jugés dans les endroits où ils ont commis leurs exactions ».

Elle a donc demandé au ministre quelle serait la position de la France sur le sujet.

EPSON MFP image

Le communautarisme islamiste dans les universités !

Marie-France Lorho a interrogé le ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation sur le communautarisme et le sectarisme dans les universités françaises. “En 2014, le directeur de l’IUT de Saint-Denis a été visé par des menaces de mort à caractère islamiste. Il convient de rappeler que l’entrisme et l’infiltration dans les structures d’enseignement constitue le modus operandi d’associations très actives comme celle des Frères musulmans”, a-t-elle souligné.

Mayotte : le département propose 70 000 euros de subventions pour organiser des pèlerinages à la Mecque

Marie-France Lorho a interrogé le ministre de l’Intérieur sur l’utilisation de l’argent public par le département de Mayotte. “Le département de Mayotte a accordé un total de 70 000 euros de subventions à quatre associations dont l’objectif est d’organiser les pèlerinages à la Mecque, a-t-elle indiqué

Le 11 juin dernier, il a ainsi voté en faveur de cette subvention, soulignant que ces demandes répondaient à la nécessité de la population mahoraise, qui avait besoin d’être encadrée dans le cadre des départs des pèlerins pour l’Arabie Saoudite. Les quatre associations bénéficiaires ont reçu près de 70 000 € pour la prise en charge des billets d’avion, le transport interurbain et l’hébergement de l’équipe d’encadrement des pèlerins. Le département financera donc un peu moins de la moitié des voyages”. Elle a demandé au Ministre de l’Intérieur s’il allait mettre un terme à ces subventions “exorbitantes et démagogiques, qui constituent une utilisation injustifiée de l’argent public sur le territoire mahorais ?”

Retrouvez la lettre ouverte de Marie-France Lorho à Christophe Castaner.

 

Ecquevilly : l’inquiétante persistance du salafisme

Marie-France Lorho a interpellé le ministre de l’intérieur sur la persistance du salafisme dans la ville d’Ecquevilly. “Prêches appelant à la violence, notamment à l’encontre des membres des confessions chrétienne et juive ; injonctions menaçantes formulées pour le port du voile intégral pour les femmes ; comportements agressifs : de nombreux témoignages rapportent l’enlisement dans un communautariste islamiste de la petite ville de la vallée de la Seine”.

Retrouvez la lettre ouverte de Marie-France Lorho à Christophe Castaner.

Pas de laxisme face à l’islamisme !

Marie-France Lorho a pris la parole à l’issue de la discussion générale sur la loi de sécurité intérieure. “L’islamisme politique n’est pas une émotion adolescente ou une soudaine exacerbation, c’est une idéologie de combat soutenue par des Etats et des argentiers”, a-t-elle souligné.

Retrouvez ci-dessous son intervention filmée.

 

Retrouvez ci-dessous son allocution.