Tribune des militaires : les Français soutiennent l’armée !

Elle a fait grand bruit, suscitant le courroux de ceux qui appelaient hier à l’insurrection au nom du peuple : la tribune des militaires parue dans un hebdomadaire il y a quelques jours a défrayé la chronique. Un tel appel de la part de patriotes à relever notre pays face à son délitement ne pouvait que faire prendre ombrage à un gouvernement qui a, de longue date, abandonné notre souveraineté. L’erreur de ces quelques vingt généraux ? Aspirer à un « retour de l’honneur » du gouvernement. Un espoir bien généreux : une telle qualité a-t-elle jamais été connue de ses membres…  Recasés dans de prestigieux sièges internationaux, dans les fauteuils confortables d’entreprises du CAC 40, les ministres à l’origine des scandales d’hier coulent des jours fastueux aujourd’hui… 

« La France est en péril », nous dit une Grande Muette qui n’en peut plus de se taire. « Ceux qui dirigent notre pays doivent impérativement trouver le courage nécessaire à l’éradication de ces dangers. Pour cela, il suffit souvent d’appliquer sans faiblesse des lois qui existent déjà », nous dit-elle encore. C’est une évidence : les aménagements de peine, l’inversion de sens qui déchire notre système judiciaire, érigeant le coupable en victime et faisant disparaître négligemment la victime, tuent notre pays. Viols, vols, meurtres, sont à l’esprit de tous les Français qui lisent les nouvelles. Cet état de fait, certains généraux ont eu le courage de le dénoncer. 

Et parce qu’ils ont eu cette audace, ils seront sévèrement sanctionnés. Leur faute, c’est d’être d’accord avec près de 58 % des Français. Leur faute, c’est de ne pas vouloir voir leur pays livré à la violence et la barbarie. Leur faute, c’est d’espérer que les lois vont être appliquées. Leur faute, véritable cette fois-ci, c’est d’espérer que notre gouvernement retrouve un honneur qu’il n’a jamais eu.