Libye : est-il légitime que la France s’arroge un droit de regard sur ses élections ?

Marie-France Lorho a interrogé le Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères sur l’engagement français quant à la tenue, le 10 décembre prochain, des élections présidentielle et législatives. « Il est douteux, a-t-elle fait remarquer au Ministre, que des élections organisées avec l’aide de la France en ce pays se voient couronnées d’un succès pérenne eu égard au rôle joué par notre pays en Libye par le passé ». 

Retrouvez la lettre ouverte de Marie-France Lorho.