Non à la systématisation du travail le dimanche !

A la fin du mois d’avril, un salarié d’une grande entreprise d’Ille-et-Vilaine s’est vu licencier pour « insubordination ». Relevant de la faute grave, ce licenciement est le résultat du refus, de la part du salarié, de travailler le dimanche. Afin de recourir à ses salariés, les officines agréées à ouvrir le dimanche doivent bénéficier d’un accord écrit des intéressés au titre de l’article L3132-25-4 du Code du Travail. Celui-ci dispose en effet que « seuls les salariés volontaires ayant donné leur accord par écrit à leur employeur peuvent travailler le dimanche ».

Marie-France Lorho a écrit au Ministre du Travail pour s’opposer à la généralisation d’une disposition qui doit relever du volontariat.