Bioéthique : je m’oppose à une loi inique !

En Séance, Marie-France Lorho est intervenue sur le projet de loi bioéthique pour dénoncer l’absence d’éthique d’un texte passé dans l’urgence par le gouvernement.
L’absence d’éthique est la caractéristique présidant à l’ensemble de votre projet de loi : du dépistage préimplantatoire aux expérimentations infondées sur l’enfant à naître, un tel texte ne saurait se revendiquer éthique ! La manière même dont le gouvernement s’acharne à faire passer cette loi dans l’urgence, à la fin d’une session parlementaire affectée par la crise sanitaire, est manifeste du malaise qu’il suscite au sein même des rangs de sa majorité“, a souligné le député de Vaucluse.

Retrouvez l’intervention de Marie-France Lorho dans l’hémicycle.

Bioéthique : l’eugénisme bientôt en vigueur ?

Marie-France Lorho a interrogé le ministre des solidarités et de la santé sur l’extension du diagnostic préimplantatoire aux aneuploïdies (DPI-A), permettant de détecter les embryons porteurs d’une anomalie chromosomique.

Alors que l’autorisation de “cette pratique conduirait manifestement à une dérive eugénique” , comme l’avait souligné Agnès Buzyn pendant les débats sur la loi de bioéthique, le gouvernement fera-t-il preuve de cohérence dans la ligne adoptée par l’ancien ministre de la santé en refusant l’insinuation d’une telle pratique à l’occasion du retour du texte dans l’hémicycle ?

Retrouvez la lettre ouverte de Marie-France LORHO à Olivier VERAN.

EPSON MFP image

Diagnostic préimplantatoire : vers un “bébé qualité” ?

Marie-France Lorho a interrogé le ministre de la Santé sur l’expansion des diagnostics préimplantatoires, qui s’adressent aux couples bénéficiant d’une fécondation in vitro (FIV). Ils permettent de distinguer la présence d’un handicap dans l’embryon et ainsi de ne pas l’implanter dans l’utérus s’il comporte des traces de handicap.

En Chine, les tests génétiques sur les embryons s’accroissent de manière inquiétante ; de plus en plus, le recours au diagnostic préimplantatoire sur les embryons se tournent vers la détection des handicaps”, a fait remarquer le député au Ministre.

Retrouvez la lettre ouverte de Marie-France LORHO à Agnès BUZYN.