Covid-19 : des arrêts de travail arbitraires

Mme Marie-France Lorho a interrogé le ministre du travail, de l’emploi et de l’insertion sur les nouvelles dispositions prises concernant les arrêts de travail dans le cadre de la crise sanitaire.

L’autodétermination d’affection au Covid-19 soulève de nombreuses questions. Si l’assurance maladie a souligné que « des contrôles réguliers pour éviter toute utilisation abusive de ce nouveau téléservice » seront effectués, ce nouveau mode de déclaration pose de nombreux problèmes. “En regard du nombre considérable de maladies virales pendant l’hiver, comment l’assurance maladie va-t-elle pouvoir déterminer si la personne ayant déclaré être malade était de bonne foi ou si elle aspirait à tromper son employeur ?” a demandé le député de Vaucluse. “Eu égard au nombre élevé de personnes malades à cette époque de l’année, à quelle fréquence l’assurance maladie aspire-t-elle à contrôler les Français ayant déclaré être malades ?”

Retrouvez la question écrite de Marie-France LORHO au ministre du travail.

Covid-19 : une transmission du virus malgré la vaccination ?

Marie-France Lorho a interrogé le ministre de la santé et des solidarités sur les capacités du vaccin. Alors que monsieur le ministre soulignait, début décembre, qu’il ne « fallait pas confondre vitesse et précipitation », le gouvernement ne semble pas encore connaître l’ensemble des ressorts constituant le vaccin. Or, la transmissibilité ou non de la maladie à l’aide du vaccin conditionne les politiques vaccinales à venir, rendant par là essentielle une connaissance complète de ce phénomène. 

    ” Il est nécessaire d’encourager dans les plus brefs délais la tenue d’une étude permettant de déterminer les potentielles capacités du vaccin à annihiler la transmission du virus ; il est primordial de maîtriser l’ensemble des propriétés de ce remède avant que ne soit opérées les campagnes de vaccination massives prévues d’ici le printemps 2021“, a souligné le député. “Quelles dispositions monsieur le ministre compte-t-il prendre vis-à-vis de ces questions ? ” 

Retrouvez la lettre de Marie-France LORHO à Olivier VERAN.