Siège permanent à l’ONU : l’Allemagne cherche à affaiblir la Nation française !

Marie-France Lorho a interrogé le ministre de l’Europe et des Affaires étrangères sur la proposition, par le vice-chancelier allemand M. Olaf Scholz, que « le siège de la France [au Conseil permanent de sécurité de l’ONU] soit transformé en siège pour l’Union Européenne ». « Juridiquement intenable, la position allemande est contraire à la Charte des Nations-Unies. La France est membre permanent au Conseil de sécurité depuis 1945 ; sa place a été obtenue avec détermination, au lendemain de la Guerre 1939-1945. Une modification de la position française au Conseil permanent n’est pas une mesure négociable. Elle engendrerait par ailleurs un affaiblissement de la Nation française au profit d’une Union Européenne désunie et dont les membres ne portent plus désormais une voix unanime », a-t-elle indiqué au Ministre.

Retrouvez la lettre ouverte de Marie-France Lorho à Jean-Yves le Drian.