Le scandale du paiement de la redevance audiovisuelle pour les professionnels de la restauration / hôtellerie !

Marie-France Lorho interroge M. le ministre de l’économie, des finances et de la relance sur le paiement, pour les professionnels de la restauration et de l’hôtellerie affectés par la crise sanitaire, de la redevance audiovisuelle. Le 19 mars 2021, Mme la députée interpellait Mme le ministre de la culture sur l’obligation, pour les entreprises de la restauration, de l’hôtellerie et des loisirs nocturne contraintes de demeurer portes closes en raison de la pérennisation de la crise sanitaire, de payer la contribution à l’audiovisuel public pour l’année 2021. 

Le ministre des finances a annoncé que l’échéance déclarative et le paiement de la contribution à l’audiovisuel public due au mois d’avril 2021 seraient reportés de trois mois pour les entreprises du secteur de l’hôtellerie, des cafés et de la restauration, ainsi que pour les salles de sport, de manière à « soutenir la trésorerie des entreprises dans le cadre de la crise sanitaire ». 

Si Bercy entend véritablement soutenir la trésorerie de ces entreprises, le ministère doit nécessairement demander l’annulation pure et simple d’une taxe relative à un service auquel les clients de ces établissements n’ont pu accéder. Elle lui demande s’il compte envisager une telle annulation de la contribution à la taxe sur l’audiovisuelle pour les restaurants, hôtels, salles de sport et lieux de divertissements nocturnes.

Retrouvez la question écrite de Marie-France Lorho.

Déficit commercial : la France s’enfonce !

Marie-France Lorho a interrogé le ministère des finances sur l’amplification du déficit commercial. “Il s’est en effet creusé de près de 29 % en 2017, soit plus de 62 milliards d’euros, d’après les chiffres publiés par les douanes. Les estimations pour l’année 2018 ne sont pas meilleures. L’exécutif a publié une estimation du déficit à 62,8 milliards d’euros (à condition que les prix du pétrole restent stables, ce dont on peut douter, au vu de l’augmentation des prix depuis 4 ans)”, a fait remarquer le député de Vaucluse.

Retrouvez la question écrite de Marie-France Lorho.