Algérie : il faut lever les pressions à l’encontre des non-musulmans !

Marie-France Lorho a alerté l’Ambassadeur d’Algérie sur l’absence de liberté laissée aux fidèles n’appartenant pas à la religion majoritaire du pays. « On compte près de 68 500 chrétiens en Algérie, si l’on en croit l’association Portes Ouvertes ; s’ils bénéficient d’une certaine liberté de culte, ils font l’objet de pressions permanentes et sont menacés d’être accusés de blasphème », a-t-elle souligné. « Alors que la Turquie commence à restituer les propriétés spoliées par l’Etat aux moines du monastère syriaque orthodoxe Saint-Gabriel, quelles mesures l’Etat algérien va-t-il prendre pour permettre aux chrétiens d’exercer librement leur culte et de parler ouvertement de leur foi chrétienne ? », a-t-elle ajouté.

Retrouvez la lettre ouverte de Marie-France Lorho à l’Ambassadeur d’Algérie.

 

A l’heure du retour des djihadistes, les visas de l’Algérie à l’Europe facilités !

Marie-France Lorho a interpelé le Ministre de l’intérieur sur la nécessité de réviser les facilités de visas accordées aux ressortissants algériens. « A l’heure où une vague de djihadistes risque de transiter par le Maghreb pour rejoindre des Etats de l’Union Européenne dans lesquels ils entendent commettre des attentats, quelles dispositions Monsieur le Ministre compte-t-il mettre en œuvre pour réviser les facilités de visas accordées aux Algériens? », a-t-elle indiqué à Gérard Collomb.

Retrouvez la lettre ouverte de Marie-France Lorho au ministre de l’Intérieur.

 

 

Algérie : bientôt un nouvel afflux migratoire vers la France ?

Marie-France LORHO a alerté le ministère de l’Intérieur sur la potentialité d’un nouvel afflux migratoire de l’Algérie vers la France. « L’exemple libyen ne doit en aucun cas se répéter. Dans l’éventualité d’une crise politique algérienne, les mouvements de population qui en découleraient pourraient encourager un flux migratoire algérien sur le territoire français, que la France ne peut en aucun cas recevoir en regard de l’intensité des derniers mouvements migratoires », a-t-elle soutenu.

Retrouvez la question écrite de Marie-France LORHO.