Écriture « inclusive » : la langue française au service du politiquement correct

Depuis les recommandations formulées en 2015 par le Haut Conseil à l’égalité entre les hommes et les femmes, l’emploi de l’écriture inclusive se fait de plus en plus fréquent. En dépit du cri d’alerte lancé par l’Académie française, tenant ce langage pour un « péril mortel », l’université fait fréquemment usage de cette réécriture que certains de […]