Accord sur les migrations : la France va-t-elle être astreinte à accueillir davantage d’immigrés ?

Marie-France Lorho a interpellé le gouvernement quant à l’accord passé par certains membres de l’Union européenne concernant la mise en œuvre d’un « mécanisme de solidarité » visant à répartir les immigrés clandestins secourus en Méditerranée. 

Le député a souhaité savoir à quel titre la France est jugée volontaire dans le cadre de cet accord et rappelle qu’un récent sondage IFOP soulignait que la « nette majorité de Français (60 %) considère que l’accueil d’étrangers n’est plus possible du fait des différences de valeurs et des problèmes de cohabitation ».

Elle souhaite enfin connaître si les États membres de l’UE qui n’auraient pas souscrit à cet accord s’y verront bientôt astreints, en regard de la déclaration du Président de la République française à l’issue de cette réunion, indiquant que « L’Europe n’est pas à la carte lorsqu’il s’agit de la solidarité ».

Retrouvez la question écrite de Marie-France Lorho.