Ceuta : une pression migratoire inquiétante

Marie-France Lorho a interrogé le ministre de l’Europe et des affaires étrangères sur les flux migratoires convergeant vers Ceuta, enclave espagnole au sein du royaume du Maroc. « Des trois enclaves espagnoles situées en Afrique du Nord, Ceuta est la plus visée du fait de sa proximité géographique avec les côtes de la péninsule. Ce flux de migrants forçant le passage en direction de Ceuta et parfois poussant jusqu’aux côtes de la péninsule ibérique, est la porte ouverte aux réseaux de passeurs mais aussi aux réseaux de narcotrafiquants qui profitent des embarcations de passeurs pour écouler leurs produits en Europe », a fait remarquer le député de Vaucluse.

Retrouvez la question écrite de Marie-France LORHO.

Immigration : sur les six premiers mois de l’année 2018, seules 12,6 % des décisions d’éloignement ont été exécutées !

Marie-France Lorho a interrogé le ministre de l’intérieur sur les questions soulevées par le rapport du Sénat relatif à la politique migratoire menée par le Gouvernement. « Quelles mesures M. le ministre compte-t-il prendre face à l’essor du nombre de clandestins en situation irrégulière bénéficiant de cette aide, alors même que les crédits de l’AME s’élèvent à près d’un milliard d’euros à l’échelle annuelle ? », a-t-elle demandé au Ministre. « Comment se fait-il que le règlement de Dublin ne soit pas appliqué ? Depuis le début de l’année 2018, ce sont moins de 12 % des étrangers qui ont été transférés dans un autre État, constate le rapport. Comment expliquer que le nombre de mesures d’obligation à quitter le territoire français soient en constante baisse d’exécution ? En 2017, 17,5 % seulement des 103 940 mesures d’éloignement prononcées ont été mises en œuvre ; sur les six premiers mois de l’année 2018, seules 12,6 % des décisions ont été exécutées », a-t-elle encore souligné.

Retrouvez la question écrite de Marie-France Lorho à Christophe Castaner.

Numérique : le gouvernement ne protège pas nos données !

Marie-France Lorho a interrogé le secrétaire d’État, auprès du Premier ministre, chargé du numérique sur la souveraineté numérique de la France. « Alors que la suprématie des États-Unis ne cesse de grandir dans le domaine du cyberespace et que de nouvelles puissances comme la Chine ou la Russie s’emparent du sujet, comment le Gouvernement envisage-t-il de protéger les données françaises, tout en se prémunissant d’attaques à visées belliqueuses ? », a-t-elle demandé.

Retrouvez la question écrite de Marie-France Lorho.

Reconduite aux frontières : seuls 3.5% des déboutés éloignés !

Marie-France Lorho a interrogé le ministre de l’intérieur sur la reconduite à la frontière des étrangers en situation irrégulière en France. « D’après un rapport de la Cour des comptes en octobre 2015, 40 206 personnes déboutées du droit d’asile en 2014 ont été décomptées (environs 45 000 en 2017). Toujours en 2014, 20 910 d’entre elles ont reçu une obligation de quitter le territoire français et seules 1 432 personnes ont été éloignées, soit 3,5 % de l’ensemble des déboutés du droit d’asile. Comment expliquer cela ? », a t-elle demandé au ministre.

Retrouvez la question écrite de Marie-France LORHO.

Police : des suicides de plus en plus fréquents !

 Marie-France Lorho a attiré l’attention du ministre de l’intérieur sur le nombre alarmant de suicides au sein des forces de l’ordre. « L’année 2017 fut une année noire en termes de suicides chez les forces de l’ordre : en effet plus de 47 policiers et 16 gendarmes se sont suicidés cette année-là », a-t-elle souligné.

Retrouvez la question écrite de Marie-France Lorho.

Filières d’immigration clandestines : un nombre insuffisant d’enquêteurs !

Marie-France Lorho a interrogé le ministre de l’Intérieur sur le nombre insuffisant des enquêteurs par rapport à la croissance des filières d’immigration clandestine. « La crise migratoire, plus que l’augmentation du nombre des enquêteurs spécialisés de la PAF (500 à 600 depuis 2012), semble être la cause première de l’augmentation spectaculaire de filières (67 % d’accroissement depuis 2011) illégales ».

Retrouvez la question écrite de Marie-France Lorho.

L’accueil des mineurs étrangers en France coûtera 1.5 milliards d’euros par an

Le nombre de mineurs étrangers en France et le coût de ces derniers pour les collectivités est inquiétant, a fait remarquer Marie-France LORHO au ministre de l’Intérieur au détour d’une question écrite. « 1,5 milliard d’euros, ce sera le coût annuel de l’accueil des mineurs étrangers sur le sol français en août 2018, alors que les estimations faites en septembre étaient de 1 milliard. Cette explosion des chiffres est explicable : ils croissent proportionnellement avec l’arrivée des mineurs étrangers sur le territoire », a-t-elle fait remarquer.

Retrouvez la question écrite de Marie-France Lorho.

Violences : 777 cas recensés par jour !

Marie-France LORHO a interrogé le ministère de l’Intérieur sur les faits de violences dites « gratuites ». Elle a indiqué qu’en « 2017, un nouveau record a été atteint avec plus de 777 faits de violences « non crapuleuses » recensées par jour. « Recensé » car les dernières enquêtes de « victimation » attestent que seuls 20 % des cas tout au plus sont portés à la connaissance des autorités. »

Retrouvez la question écrite de Marie-France LORHO.

10,8 millions de Français ont le sentiment de vivre en insécurité !

« 10,8 millions : c’est le nombre de Français qui ont le sentiment de vivre en insécurité, soit 21 % de la population. Et ce sentiment n’est pas le fait d’une paranoïa, ou d’une perception erronée de la réalité puisqu’on peut par exemple noter qu’en région parisienne, 48 % des habitants sont « régulièrement confrontés à des scènes d’ivresse, d’usage de stupéfiants, ou de deal ». Pire encore, 16 % des Français déclarent ne pas se sentir en sécurité dans leur propre maison. » C’est le constat qu’a dressé Marie-France Lorho au détour d’une question écrite au ministre de l’intérieur.

Retrouvez la question écrite de Marie-France LORHO.