L’impunité de la communauté turque en France

Marie-France Lorho a interrogé le ministre de l’Intérieur sur les actions menées par a communauté turque de France à la suite de l’affichage de la une du Point dans les kiosques français. « Le 25 mai 2018 des militants pro-Erdogan ont saccagé et forcé le retrait des kiosques des affiches représentant la une du journal Le Point sous le titre « Erdogan, le dictateur » », a-t-elle souligné.

Elle a ajouté : « dans mon département de Vaucluse, la ville du Pontet a particulièrement subi ces affrontements, obligeant la police et la gendarmerie à intervenir en nombre pour garder les kiosques visés et assurer la sécurité des salariés ainsi que la protection des biens publics ».

Retrouvez la question écrite de Marie-France Lorho.

Syrie : j’interroge le Quai d’Orsay sur la légalité des frappes !

Marie-France LORHO a interrogé le Ministère des Affaires étrangères sur la légalité des frappes menées en Syrie le 14 avril dernier. « Le droit international ne prévoit pas qu’un ou plusieurs États, tout membre permanent du Conseil de sécurité soit-il, puissent faire un usage discrétionnaire de la force armée s’ils constatent qu’un État rompt la paix ou en agresse un autre », note à juste titre l’avocat spécialisé en droit international, M. Daniel Soulez Larivière. Selon lui, l’intervention militaire ne serait donc pas « juridiquement légale ». De telles violations du droit international risquent d’engendrer un grand nombre de plaintes légitimes à l’encontre de la France. Le député de Vaucluse lui a demandé quelles mesures de réparation le Ministère des affaires étrangères allait prendre à l’égard de cette intervention reconnue illégale dans le cadre du droit international.

Retrouvez la question écrite de Marie-France LORHO.

Reconduite aux frontières : seuls 3.5% des déboutés éloignés !

Marie-France Lorho a interrogé le ministre de l’intérieur sur la reconduite à la frontière des étrangers en situation irrégulière en France. « D’après un rapport de la Cour des comptes en octobre 2015, 40 206 personnes déboutées du droit d’asile en 2014 ont été décomptées (environs 45 000 en 2017). Toujours en 2014, 20 910 d’entre elles ont reçu une obligation de quitter le territoire français et seules 1 432 personnes ont été éloignées, soit 3,5 % de l’ensemble des déboutés du droit d’asile. Comment expliquer cela ? », a t-elle demandé au ministre.

Retrouvez la question écrite de Marie-France LORHO.

Retour des djihadistes français : le gouvernement laxiste !

Marie-France Lorho a interrogé le garde des sceaux, ministre de la justice, sur le laxisme dont fait preuve le Gouvernement français dans le cadre des retours des djihadistes français au Proche Orient. « Le soutien potentiel que les jihadistes français ont apporté à l’organisation terroriste sur le territoire irakien doit être jugé selon les législations en vigueur en ces pays ; les « regrets » exprimés par les coupables devant la Cour pénale de Bagdad ne peuvent en aucun cas constituer un argument de poids pour un retour en France », a-t-elle souligné.

Retrouvez la question écrite de Marie-France Lorho.

Travailleurs détachés : une augmentation inquiétante !

Marie-France Lorho a interrogé le ministre du travail sur l’augmentation des travailleurs détachés en 2017. « L’année dernière, ce sont 516 000 salariés détachés (hors transport routier) qui ont été comptabilisés en France, soit 46 % de plus qu’en 2016″, a-t-elle souligné avant d’ajouter : « Ils étaient 96 000 il y a dix ans. Cette importation d’une main-d’œuvre bon marché concurrence les Français de manière déloyale ».

Retrouvez la question écrite de Marie-France Lorho.

Génétique : un risque de dérives accru !

Marie-France Lorho a interrogé la ministre des solidarités et de la santé sur les risques engendrés par les nouveaux outils de la génétique.  » L’humain génétiquement modifié (HGM), en parallèle aux OGM (dont les résultats restent ambigus) commence à faire son apparition dans les colloques scientifiques. Le risque eugéniste est présent, tant la nature des enjeux dépasse une simple logique de soin« , a-t-elle souligné.

Retrouvez la question écrite de Marie-France Lorho.

Paradis fiscaux : la liste noire a été amputée !

Marie-France Lorho a attiré l’attention du ministre chargée des affaires européennes sur la liste européenne des paradis fiscaux. « Fin janvier 2018 : la liste noire des paradis fiscaux a été amputée de 8 pays sur 17 pour constituer une « liste grise ». Ces pays y figuraient car ils n’ont pas pris à temps les engagements exigés », a-t-elle souligné.

Retrouvez la question écrite de Marie-France Lorho.

Police : des suicides de plus en plus fréquents !

 Marie-France Lorho a attiré l’attention du ministre de l’intérieur sur le nombre alarmant de suicides au sein des forces de l’ordre. « L’année 2017 fut une année noire en termes de suicides chez les forces de l’ordre : en effet plus de 47 policiers et 16 gendarmes se sont suicidés cette année-là », a-t-elle souligné.

Retrouvez la question écrite de Marie-France Lorho.

EDF : la part de l’État dans l’entreprise doit être réduite !

Marie-France Lorho a interrogé le ministre de la transition écologique et solidaire sur la gestion d’EDF. «  Le développement d’EDF n’a cessé d’être entravé par les politiques souvent changeantes des gouvernements successifs.Un récent rapport de la fondation iFRAP montrait que la part de l’État au capital de cette entreprise freinait largement les investissements et que le seul moyen de relancer cette prestigieuse entreprise est de réduire la part de l’État dans le capital d’EDF, nommer une majorité d’administrateurs indépendants de l’État français et de définir un objectif réaliste de transition énergétique« , a-t-elle souligné.

Retrouvez la question écrite de Marie-France Lorho.

 

Filières d’immigration clandestines : un nombre insuffisant d’enquêteurs !

Marie-France Lorho a interrogé le ministre de l’Intérieur sur le nombre insuffisant des enquêteurs par rapport à la croissance des filières d’immigration clandestine. « La crise migratoire, plus que l’augmentation du nombre des enquêteurs spécialisés de la PAF (500 à 600 depuis 2012), semble être la cause première de l’augmentation spectaculaire de filières (67 % d’accroissement depuis 2011) illégales ».

Retrouvez la question écrite de Marie-France Lorho.