Journalistes convoqués à la DGSI : la presse est-elle libre en France ?

Marie-France Lorho a interrogé le ministre de l’intérieur sur la potentielle violation du secret des sources engendrée par la convocation de certains journalistes à la DGSI. Elle a rappelé au ministre de l’intérieur qu’en vertu de la loi relative à la protection du secret des sources des journalistes, qu’« il ne peut être porté atteinte directement ou indirectement au secret des sources que si un impératif prépondérant d’intérêt public le justifie et si les mesures envisagées sont strictement nécessaires et proportionnées au but légitime poursuivi, [ ] cette atteinte ne peut en aucun cas consister en une obligation pour le journaliste de révéler ses sources ».

Retrouvez la question écrite de Marie-France LORHO.