Primes pour les professionnels du corps médical : le privé laissé pour compte ?

Marie-France Lorho a interrogé le ministre de la santé et des solidarités sur la prime dont allait bénéficier la filière privée du corps médical, qui a oeuvré, au même titre que les soignants des hôpitaux publics, à lutter contre la crise sanitaire.

Parce qu’ils ont largement contribué à l’effort général, en ayant pris en charge de nombreuses personnes atteintes du Covid-19 et en ayant assuré la continuité des urgences de patients en risque vital, les établissements privés à but non lucratif méritent tout autant de bénéficier d’un traitement équitable à celui d’un hôpital public avec lequel ils ont d’ailleurs collaboré. Il serait particulièrement malvenu que le statut des établissements de soins constitue un critère d’élection quant à la reconnaissance légitime du mérite des personnels soignants”, a souligné le député de Vaucluse. 

Retrouvez la lettre de Marie-France Lorho au Ministre de la santé et des solidarités.