Homicide en Seine-Saint-Denis : le garde des sceaux reconnaît des “dysfonctionnements” du système judiciaire…

Marie-France Lorho a interrogé le garde des Sceaux sur l’homicide commis en Seine-Saint-Denis le 3 juillet dernier. “La Seine-Saint Denis est un territoire particulièrement fertile en matière de violences menées à l’encontre des personnes. En 2014, l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales notait une proportion de violences faites aux personnes particulièrement élevée dans ce département. On compterait selon cette source 30 833 cas de violences aux personnes recensés et 15 304 autres crimes et délits“, a-t-elle souligné.

Retrouvez la lettre ouverte de Marie-France Lorho au garde des Sceaux.