Le gouvernement veut-il permettre aux terroristes de bénéficier de la liberté conditionnelle ?

Marie-France Lorho a soutenu, dans le cadre des débats sur la loi de révision de la Justice, un amendement visant à l’interdiction de la liberté conditionnelle pour les détenus coupables de terrorisme. « L’absence de résultats des dispositifs visant à la déradicalisation de certains détenus nous intime à opter pour une répression plus forte à l’égard des condamnés pour infraction terroriste », a-t-elle souligné. Le gouvernement a rejeté cet amendement de bon sens, sans expliquer les motivations de son refus.

Retrouvez l’intervention de Marie-France Lorho en Séance.

https://youtu.be/ze1TfDGGExQ