Justice : la surveillance par bracelet électronique n’est pas une réponse satisfaisante !

Marie-France Lorho est intervenue en Séance sur le caractère ingérable de la substitution des peines de prison par de la surveillance électronique.”Je m’oppose à la systématisation de ce dispositif, qui apparaît déraisonnable dans le climat d’ensauvagement de la société auquel nous assistons“, a-t-elle souligné.

Retrouvez l’intervention de Marie-France Lorho en Séance.